En Avoir Ou Pas

…des amis, un amoureux, un boulot, de l’argent, des nouvelles fringues, une maison, des idées, des opinions, un blog…

Mes cheveux blancs juin 23, 2007

Filed under: Ma vie en technicolor — Marie D. @ 3:46

Encore un post bien narcissique et vachement profond, mais après tout j’ai bien le droit: c’est mon blog.

A l’âge de 20 ans j’ai commencé à me colorer les cheveux. C’était pour le fun, j’avais l’impression de faire un truc vraiment audacieux, un truc de djeunz. Au début j’ai essayé plein de couleurs. Même le rouge cerise avec les mèches rouge mercurochrome, et si si ça donnait bien.

Vers genre, 25 ans, je me suis un peu calmée, et j’ai opté pour des mèches blondes; dailleurs à la longue j’ai fini par devenir carrément blonde.

Il y a 6 mois j’en ai eu un peu marre, j’ai décidé de tout reteindre en châtain clair (ce qui est relativement proche de ma couleur naturelle, un blond tout cendré assez moche) et depuis je n’ai fait qu’entretenir cette couleur.
Sauf que, pour ne pas trop rapprocher les teintures, j’ai laissé passer presque deux mois depuis la dernière. Ce qui veut dire que la couleur s’est estompée, et que mes racines commencent à apparaître.

Et qu’est-ce que je vois cette semaine, dans le miroir: des cheveux blancs.

Pas deux ou trois, non, mais un bon paquet sur les tempes, et d’autres répartis un peu partout dans la masse! Tout ça à quelques semaines de fêter mes 30 ans, tu parles d’un coup de vieux.
Pas question de les arracher: si vous en tirez un, six de plus viennent assiter à ses funérailles.
Donc maintenant c’est officiel: je ne me colore plus les cheveux pour le fun, mais parce qu’il faut planquer mes cheveux blancs. Et c’est tout de suite moins drôle.

Publicités
 

Mes lunettes et moi juin 19, 2007

Filed under: Ma vie en technicolor — Marie D. @ 5:56

Je porte des lunettes depuis l’âge de 16 ans. Je suis légèrement myope. Je ne me cogne pas dans les murs, non. Le matin il m’arrive régulièrement de traîner dans la maison pendant une heure avant de mettre mes lunettes (enfin, pas les jours où je bosse, évidemment). Mais impossible de conduire la voiture, de me mettre derrière un PC, ou de lire pendant plus de 10 minutes si je n’ai pas mes lunettes.

Et ben ce matin je les ai cassées. Pas gravement, heureusement (l’opticien me les a réparées en 5 minutes quand je suis allée le voir ce soir après le travail). Mais j’ai quand même dû aller au boulot avec mes lunettes précédentes, furieusement plus du tout mon genre, et de surcroît pas up-to-date au niveau des verres.

J’ai plein d’amies qui se sont fait opérer pour corriger la myopie. Moi je n’arrive pas à m’y résoudre. D’abord, ça coûte un argent fou que je n’ai pas. Bon, ok, que je pourrais avoir si je revoyais mes priorités budgétaires. Et puis c’est un peu gore cette opération: on ne dort pas, on voit tout, puis plus rien (une fois qu’il vous ont coupé dans l’oeil), et on entend, on sent (oui, oui, il y a des odeurs de cochon brûlé dans le processus). Vous allez me dire, ça dure un quart d’heure, c’est un tout petit moment à passer pour une vie entière d’oeil-de-lynx à venir!

Mais en fin de compte j’aime bien mes lunettes. A seize ans elles allaient avec mon style de première de classe. Maintenant elles disent qu’on peut être une geek en même temps qu’une fashion-victim.

Mes lunettes, elles savent parler de moi.

 

Le soleil donne juin 11, 2007

Filed under: Trucs de filles/J'ai testé pour vous — Marie D. @ 7:27

Je suis rentrée de vacances samedi. Je vous passe mes lamentations sur le thème de ‘pas envie de retourner au boulot’ parce que je crois bien que tout le monde en sait autant que moi là-dessus, et de toute façon pas la peine de tergiverser, il a bien fallu y aller.

Non, je vais vous parler de mon autre tragédie post-vacances: le bronzage. Enfin, l’absence de.
Je ne bronze pas. Dabord parce que ça donne des rides de se mettre au soleil et que si je veux conserver ma peau de bébé encore un peu malgré mes presque 30 ans, y a pas de secret, il faut rester à l’ombre. Mais surtout, parce que je suis allergique au soleil et que je n’ai pas d’autre choix que de me tartiner d’écran total facteur 280 si je ne veux pas être couverte d’urticaire (et l’urticaire, ça gratte!).

Donc, tous les ans au retour de vacances, pour ne pas endurer les stupides « rooh, ben il a pas fait beau? t’es toute pâle » de mes collègues, je cherche des stratégies de camouflage. Enfin, de substitution, quoi.
On a déjà parlé de mes essais moyennement réussis avec les « crèmes hydratantes légèrement autobronzantes ». Vu les résultats mitigés, pas question de tenter ce coup-là sur le visage.

Donc j’ai élaboré une stratégie bis, basée sur les grandes promesses de la Gamme Prodigieuse de Nuxe. Je me suis fait baratiner pendant des lustres par leurs représentants quand je travaillais dans le pharmaceutique, ce marketing agressif a du travailler sur mon subconscient, donc j’ai craqué et j’ai dépensé près de 30€ pour m’acheter la crème teintée prodigieuse, qui -ô bonheur- existe dans une nuance pour peau claire. Avec ça normalement, vous êtes censée avoir une peau sublime avec un effet « nude ».

Résultat: même cette peau claire-là a l’air black à côté de mon teint livide. J’ai étalé de mon mieux, mais ça tournait à l’orangeasse, et dur dur d’éviter les démarcations. En plus, c’est moins couvrant qu’un fond de teint (forcément) et ça donne un aspect un peu crade si la peau n’est pas nette nette.

Conclusion: retour au stratagème fond de teint 1 ton plus foncé+terracotta à la place du blush, et une tonne d’autobronzant dans le cou pour éviter les différences de teintes. Dur, dur…

Et vous, avec quoi vous remplacez le soleil?