En Avoir Ou Pas

…des amis, un amoureux, un boulot, de l’argent, des nouvelles fringues, une maison, des idées, des opinions, un blog…

Avis de recherche officiel décembre 29, 2007

Filed under: Ma vie en technicolor — Marie D. @ 12:04

J’ai retrouvé une photo où on voit ma fameuse bague (et mes petites mimines en prime). Si quelqu’un sait où en acheter une identique (neuve de préférence), faites-moi signe dans les coms ou par e-mail (voir l’onglet contact).

bague.jpg
Publicités
 

Mieux vaut perdre sa montre que de perdre son temps. décembre 27, 2007

Filed under: Ma vie en technicolor — Marie D. @ 8:00
*Jean Brassard

J’ai perdu ma bague.

Quelques jours avant Noël, j’ai fait quelques courses rapides, il faisait froid et noir, j’ai dû enlever et remettre mes gants entre chaque magasin. Et après avoir repris la voiture, je me suis rendu compte qu’elle n’était plus à mon doigt. Faut dire que post-régime (c’est à dire depuis au moins 3 ans) elle était devenue un peu trop grande et moi j’ai vraiment des doigts minuscules.

Je l’adorais, cette bague. Elle était en acier, de la collection Mexx bijoux et elle m’avait plus tout de suite parce qu’elle était carrée (sur le dessus, pas tout l’anneau évidemment) avec une petite pierre incrustée totalement décentrée qui paraissait bleu ciel quand il y avait beaucoup de lumière, mais qui était en réalité violette. J’avais eu le coup de foudre en la voyant dans une vitrine, et sans doute qu’à l’époque j’ai dû utiliser l’argent du loyer pour l’acheter (mais c’est une autre histoire) parce qu’elle était moderne, peu conventionnelle et je la trouvais tellement moi. D’ailleurs on me faisait régulièrement des compliments à son sujet. Et je n’ai porté qu’elle depuis des années, je n’ai pas d’autre bague, je n’aipas de bracelets.

Depuis je me sens « nue », c’est affolant comme ça me manque, sa présence à mon doigt. J’ai flâné devant les vitrines de quelques bijoutiers, je vois de très jolies choses mais rien qui sorte de l’ordinaire, rien qui soit un peu unique.
C’est un peu matérialiste, c’est sans doute très con, mais je suis vraiment triste.

 

Tag de Noël décembre 24, 2007

Filed under: Copinons un peu,Ma vie en technicolor — Marie D. @ 8:00

Malgré mes nombreuses allusions sur ce blog au fait que je tienne plus du Grinch que du lutin de Noël, vu que j’aime pas trop les fêtes, j’ai quand-même été taguée sur ce thème. Mais comme c’est par ma copine Londoncam, je m’y plie de bonne grâce 🙂

– Noël pour vous c’est quoi ?
Une fête religieuse qui s’est drôlement commercialisée depuis quelques décennies.

– Noël pour vous c’est quand : le 24, le 25, tous les jours ?
Je travaille généralement le 24 (ben oui vous mangez tous des tas de fromage en ce moment, faut bien qu’on bosse dans l’industrie agro), alors le soir du réveillon c’est petit dîner avec mes parents et échange de nos cadeaux quand on en fait. Et dodo tôt parce que je suis crevée 🙂 Il n’y a généralement pas de cadeaux dans le reste de la famille.
Le 25 à midi il y a souvent un dîner avec la famille de mon père, sorte de tradition qui pour moi confine parfois à l’obligation mais bon… Cette année ce sont mes parents qui reçoivent alors je suis partiellement réquisitionnée en cuisine (pour le risotto aux cèpes, chuuut).

– Noël, cette année, combien de fois ?
Une fois c’est déjà pas mal, non? En général après j’arrive plus à voir la nourriture en photo!

– Noël, avec qui ?
La famille paternelle: la soeur de mon père, et son frère avec son épouse. Mes cousines ne viennent pas cette année, comme ce ne sont pas mes meilleures amies ce n’est pas grave.
(NB: je me rends compte que j’ai l’air complètement asociale, là… en fait j’ai beaucoup plus d’affinités avec la famille du côté maternel et mes cousins – que des garçons de ce côté là- mais on ne fête jamais Noël ensemble, c’est dommage ça serait plus drôle)

– Qui vous manquera ?
Ma grand-mère paternelle. En fait avant sa disparition c’est elle qui faisait le déjeûner de Noël et j’y allais de bonne grâce pour lui faire plaisir et pour cuisiner avec elle. Depuis qu’elle n’est plus là je trouve qu’on se force tous beaucoup.

– De qui vous passeriez-vous ?
Et bien il n’y a aucun conflit familial, Dieu merci, mais comme j’ai déjà dit mes cousines ne sont pas très sympa avec moi (pourtant je suis toujours si gentille, des fois ça ne suffit décidément pas), donc je m’en passe.

– Noël, jamais sans… (complétez)
Le réveillon avec mes parents. A tout prendre, c’est le meilleur moment.

– Noël où ?
Ben chez mes parents, donc. Mais comme toute la famille paternelle se trouve dans un rayon de 15km ça n’est jamais très loin de la maison de toute façon!

– Quel est votre repas de Noël idéal ?
Je ne suis pas une grande mangeuse et je n’aime pas les longs repas très lourds. Quand ma grand-mère était là, elle faisait des lasagnes, fabriquées à la main de A à Z, c’était tellement de travail qu’elle n’en faisait jamais le reste de l’année! C’était vraiment le délice de l’année! Aujourd’hui, j’aime essayer quelques nouveautes mais que ça reste léger et surtout pas chichiteux.

– Noël, chez vous, c’est comment : listes ou non ? Surprises ? Abondance ou économie ? Plaisir ou ras le bol d’offrir ? Joie de recevoir ?
Bien sûr c’est gai de recevoir des cadeaux. Mais nous avons toujours fait peu de cadeaux et pas pour de gros budgets. Alors disons que c’est très raisonnable, style un bouquin. On ne fait pas de liste, si quelqu’un a besoin de quelque chose il en parle mais sinon c’est l’impro.

– Avez-vous cru au père noël ? Jusqu’à quel âge ?
Rooh les amis, en Belgique c’est Saint-Nicolas qui distribue les cadeaux aux enfants le 6 décembre. Je crois que je devais avoir 5 ans quand mes cousins, tous plus âgés que moi, se sont fait un plaisir de me mettre au courant – ma mère était furieuse sur ses neveux!

– Y croyez-vous encore ?
Ah tant que qqn veut bien jouer son rôle il y a de l’espoir 🙂

– Et vos enfants ?
Je recopie la répnse de Londoncam : « Ké n’enfants ? A pas de chéri, a pas d’enfants voyons ! »

– Quel est le cadeau de Noël qui vous a émerveillé ? Et le cadeau le plus nul ? Le cadeau de Noël que vous garderez toujours ? Le cadeau que vous avez perdu ? Celui que vous avez cassé ? Le cadeau le plus chiant ? Le cadeau le plus amoureux ? Le cadeau le plus sexy ? Le cadeau le plus vexant ? Le cadeau que vous avez offert à quelqu’un d’autre après l’avoir reçu ?
Dites donc ça fait beaucoup de questions ça, c’est pire qu’un Friday Five!! 😉 Ben comme on ne se fait pas de gros cadeaux à Noël j’ai pas des masses de souvenirs en la matière… Il y a quelques années, ma tante recevait et avait décidé d’autorité de faire un échange avec tirage au sort avec un budget de 10€ max. Je m’attendais à un désastre mais j’ai eu (d’une de mes fameuses cousines) un pendentif que j’ai beaucoup porté jusqu’à ce que la chaîne casse récemment 😦  Cadeaux nuls… des cosmétiques bon marché, je déteste ça. Pour le reste, rien à dire.

– Celui que vous rêveriez que l’on vous fasse ?
Un chèque de quelques milliers d’euros?? 😉 Un bon pour une année 2008 géniale?

– Quelle question aimeriez-vous rajouter ? Rajoutez-la et faites suivre…
Haaa: si vous pouviez mettre Noël à une autre date, vous le mettriez où?
Moi j’adorerais fêter Noël en juin, je suis sûre que j’aimerais mieux ça.

Alors je passe à … Annick, MissBrownie et Vedekaa.

 

Les marques et moi décembre 18, 2007

Filed under: Fièvre acheteuse,Ma vie en technicolor — Marie D. @ 8:00

A l’origine de ce post, un tag qui m’a intriguée sur un blog visité au hasard du web… Faites un patchwork des marques qui font partie de votre vie de tous les jours.

Evidemment ça m’interpelle: les marques, c’est mon job. Je pourrais en parler des heures.
Je sais aussi que les marques n’ont plus la même signification qu’autrefois, elles ne sont plus forcément un gage de confiance, elles coûtent (parfois) plus cher et nos budgets sont serrés.
Les marques qui survivront dans le futur seront celles qu’on chérit sur la durée, qu’on garde avec soi toute sa vie. Le fromage à tartiner ou les bonbons de quand vous étiez petit, les fringues que vous aimez, votre ordinateur préféré… Une marque qu’on aime, c’est une marque qu’on veut bien porter sur son t-shirt – voire même se faire tatouer sur le bras. Et moi, ma nature douillette mise à part, il n’y a pas tellement de marques que je serais prête à me faire graver dans la peau!

Et pourtant, en pensant à ce tag et en réfléchissant à ma journée-type, je me suis rendu compte qu’il y a encore beaucoup de marques dans ma vie! Leur disparition n’est donc sans-doute pas pour tout de suite…

Maintenant vous pouvez presque suivre le parcours de ma journée, dans lequel, il faut bien le dire, j’ai du insérer une ou deux marques dont je me passerais bien mais dont j’ai besoin pour travailler. J’ai cependant fait une sérieuse omission: la marque qui m’occupe 5 jours par semaine 🙂 anonymat oblige. Mais il y a un concurrent quelque part, par contre 😉

patch.jpg

Je sais que c’est pas un tag facile mais j’aimerais quand-même le faire passer, en espérant que vous voudrez jouer le jeu (au moins en texte, si pas en images) à Myrtille, Londoncam, Silphi (quand il reviendra), Cél et CamilledEssayage

 

Rien que pour mes beaux yeux! décembre 13, 2007

Les amis, ceux et celes d’entre vous qui son des assidus du Blog de Fille d’Hélène savent qu’on peut désormais demander des conseils maquillage des yeux.

Ben aujourd’hui c’est mon tour: on discute de ce que je devrais faire ou pas, et ça me fera bien plaisir que vous veniez aussi donner votre avis. (NB: ça n’est pas du tout interdit aux garçons!)

A tout de suite chez Hélène!

 

Un p’tit tag en 7

Filed under: Ma vie en technicolor — Marie D. @ 8:00

Violetine m’a taguée, il y a un moment déjà (mes excuses pour le retard), et je dois donc vous dévoiler 7 choses à mon sujet. C’est pas évident vu que je vous raconte déjà ma vie en long, en large et en travers de ce blog, mais je vais essayer.

– Ben le 7 c’est mon chiffre, justement. Pas que je sois vraiment superstitieuse, je lis pas mon horoscope ou ce genre de trucs sauf chez le coiffeur pour déconner. Mais le 7 me suit partout depuis toujours. Faut dire que je suis née le 27-7-77, alors forcément, c’était prédestiné. Donc voil, si j’ai un chiffre porte-bonheur, c’est le 7.

– Pour rester dans les chiffres, je chausse du 41. Oui je sais, c’est grand. Je suis grande aussi, faut dire. Mais ceci est la raison pour laquelle je ne suis pas du tout une aficionada des chaussures – en trouver qui soient à ma taille, et jolies et confortables relève souvent de la gageure. Quand je dois acheter des chaussures (ou des bottes, qui ont l’avantage de présenter en plus le problème de la largeur de mollets), l’idée même d’y aller a déjà quelque chose du calvaire.

– Quand j’étais gamine, et même un peu ado, j’étais plutôt garçon manqué. Je ne portais pas de rose, je détestais que ma mère peigne mes longs cheveux (à cause des noeuds, aïe), j’ai eu des jouets de fille mais en tous cas jamais de Barbie, d’ailleurs j’ai jamais eu beaucoup de sympathie pour les poupées. J’aimais courir dehors, ramasser des bestioles qui me feraient hurler aujourd’hui, jouer avec le circuit de petites voitures de mon frère, et bien évidemment les ordinateurs.
C’est quand-même un comble que je sois devenue aussi girlie en vieillissant, non seulement j’aime le rose, les pailettes, les trucs de fille et tout ce qui brille, mais même le summum de le kitshitude girlie – genre les accessoires Hello Kitty ou les fringues Pukka- me parle complètement.
Mon chromosome Y   X bis (merci Violetine) a dû se réveiller en retard (ça serait cohérent avec moi-même, d’ailleurs).

– Je n’adore pas le chocolat, mieux vaut éviter de m’en offrir. Une fois tous les six mois, j’en ai une énorme envie (comme dirait GrosQuick), j’en grignote à tout-và et en moins d’une semaine je suis généralement complètement écoeurée et je reprends avec plaisir ma choclate-free life. Faut croire que la substance qui provoque l’assuétude dans le chocolat n’a aucun effet sur moi, ou que les protestations de mon foie sont plus efficaces qu’elle.

– Je suis bavarde, vous n’aviez pas remarqué?

– J’ai l’odorat hyper développé, et une très grande mémoire des odeurs. Je peux reconnaître quelqu’un qui me suit dans un couloir rien qu’à son parfum. Par contre il y a un tas d’odeurs du quotidien qui m’agressent et que je déteste: la javel, les produits nettoyants au citron (ce citron chimique me donne la nausée!), l’odeur qui se dégage du lave-vaisselle quand on l’ouvre et que la vapeur s’en dégage, erk… Avec tout ça je n’arrive pas à trouver de parfum qui me convienne, parce que je suis très difficile et sélective avec les fragrances, et parce que parfois une senteur que j’ai aimée sur le moment peut m’écoeurer complètement après quelques jours.

– Je suis un peu ambidextre. Voire complètement perturbée au niveau de la latéralisation ;-). Ma mère est gauchère, ça doit venir de là. Je tiens mon couteau de la main gauche, je ne peux dévisser un bouchon qu’avec la main gauche et – grand avantage- je n’ai aucun mal à mettre du vernis à ongle sur ma main droite. En contrepartie je sais à peine distinguer ma gauche de ma droite.

Voilà! Je vais refiler le bébé aux petites nouvelles, qui ne l’auront sans doute pas encore eu: Clyne, Annouchka et Annick. Et tout qui en a envie bien sûr.

 

Une semaine en enfer… novembre 27, 2007

Filed under: Ma vie en technicolor — Marie D. @ 10:06

Chuis malade. Au cas où la bronchite diagnostiquée hier par Gentil Docteur n’aurait pas suffi à me dispenser de bosser quelques jours, j’ai aussi prévu une infâme crève de la mort par dessus (une rhino-pharyngite, quoi).

Et comme un petit dessin vaut mieux qu’un long discours, allez donc voir là (c’est à dire chez Pénélope qui a vécu cet enfer avant moi).

Et soyez indulgent si le niveau baisse ici pendant quelques jours, je suis pas sûre que mes neurones soient encore en état de communiquer…