En Avoir Ou Pas

…des amis, un amoureux, un boulot, de l’argent, des nouvelles fringues, une maison, des idées, des opinions, un blog…

Un mois sans shopping fringues: je vous raconte tout! mars 4, 2008

Or donc comme vous le savez, j’avais décidé que durant tout le mois de février je n’achèterais pas de fringues. Rien, nada. Pas même une commande chez La Redoute avec ‘report de payement de 3 mois sans frais’, non, non, non.

Je peux donc vous dire que l’opération est réussie: je n’ai rien acheté. Mais j’en ai surtout profité pour faire des fouilles dans ma penderie, éliminer quelques trucs, retrouver des choses dont j’avais oublié l’existence, et fait un bilan pour le printemps avant de reprendre mes activités shoppesques.

Je dois avouer que ce qui m’a aidée, c’est le fait que nous sommes déjà à la fin de l’hiver et que j’ai déjà acheté tellement de choses cet hiver que passer un mois sans avoir besoin de quelque chose de nouveau devait logiquement être possible. En octobre dernier, j’aurais trouvé ça beaucoup plus dur.
Ce qui m’amène à la première leçon: connaître ses indispensables et veiller à les avoir. Si vous détestez porter des jupes au bureau, il vous faut assez de pantalons que pour tenir toute une semaine sans faire de lessive (au minimum, en fonction de vos habitudes). Idem si le tailleur est obligatoire, il en faut suffisamment. Et si comme moi, vous travaillez dans un endroit où la température n’est pas adaptée (trop chaud ou trop froid), il faut aussi s’adapter. J’ai eu besoin de plusieurs pulls et gilets en maille pour passer l’hiver.
Je sais bien qu’au travail, on n’est pas toujours autorisé à porter ce qui reflète le mieux sa personnalité, et que c’est râlant de dépenser de l’argent pour des fringues qu’on ne portera qu’au boulot. Mais c’est quand-même cinq jours sur sept, alors ça doit malheureusement composer 5/7èmes de votre garde-robe! Mieux vaut s’en rappeler…

Ah, et il faut aussi se souvenir qu’il y a certains basiques indispensables: t-shirts noirs ou blancs, ou chemises noires ou blanches. Ils vont avec tout, c’est quand-même bien utile, même si on a tendance à ne pas vouloir mettre 25€ pour un « bête » t-shirt c’est pourtant un investissement rentable.

En entamant le rangement de mon dressing, je pensais déjà à ce que j’achèterais ce printemps: des jupes. Dans mon souvenir, je n’avais plus beaucoup de jupes mettables, or en été c’est ce que je préfère.
Grossière erreur: à l’examen il s’est avéré que je ne manquais pas de jupes mais plutôt de pantalons! Parce que quand-même avec nos étés pourris, je porte aussi des pantalons d’été. C’est la leçon numéro deux: vérifier ce qu’on a déjà car notre mémoire nous trompe, et prioritiser les achats en fonction de la réalité. Ma prochaine commande chez mon vépécéiste préféré comprendra donc 2 pantalons, qui conviennent aussi pour le travail, et pas de jupe pour l’instant. Et pour y voir plus clair, vous avez aussi tout intérêt à vous débarrasser de tout ce que vous ne portez jamais (une saison complète sans porter un truc, ça me paraît un bon critère d’élimination) et qui encombre votre esprit autant que votre placard.

Mais pourquoi donc étais-je persuadée que je n’avais pas assez de jupes? Sans doute parce que je n’avais pratiquement jamais porté certaines d’entre elles, et que j’avais presque oublié leur existence! Notamment une jupe sous le genou, en tissu satiné, hyper rétro et que j’adore. J’ai dû la porter trois fois, mais pourquoi donc? Simple: je n’ai pas de chaussures assorties. Ou plutôt si, j’en ai, mais elles sont horriblement inconfortables. Résultat, j’ai passé tout l’été dernier à éviter les tenues qui m’auraient obligé à les porter. C’est donc ma leçon numéro trois: s’assurer qu’on a les accessoires, en particulier les chaussures, qui vont avec les vêtements qu’on possède. Ca veut dire que plutôt que de laisser ces jupes dans le placard et d’en acheter de nouvelles, c’est bien plus intéressant de racheter une seule paire de chaussures qui me permettra de les porter! En veillant bien sûr à ne pas choisir quelque chose d’excentrique qui me ferra souffrir le martyr au bout d’une heure. En fait c’est une mission accomplie depuis hier🙂

Je parlais des accessoires, c’est une partie que j’ai tendance à négliger. Dans mon esprit, les bijoux où ceintures sont des choses pas très importantes et qui ne devraient pas coûter très cher. Mais je constate que c’est une grave erreur: parfois une tenue manque d’éclat et nous semble ennuyeuse parce qu’il manque un accessoire pour la compléter. C’est ma leçon numéro quatre: parfois il vaut mieux investir son budget du moment dans des accessoires plutôt que dans de nouvelles fringues. Si les accessoires sont bien choisis, qu’ils vont avec plusieurs tenues, il donneront une nouvelle vie à vos fringues et ils valent un petit investissement. Une ceinture à 50€ ça peut paraître cher, mais si elle va avec tous vos pantalons, pourquoi pas? Un pendentif un peu orignal, c’est pareil, si ça peut égayer toutes vos chemises blanches réservées au bureau, ça vaut la peine. Idem pour les sacs! Il ne vous en faut pas cinquante, mais il vous en faut un qui pourra contenir tout ce que vous avez besoin d’emmener quotidiennement, qui sera facile à porter (moi j’aime les anses larges pour le mettre à l’épaule) et qui ira avec tout (choisissez-le de la couleur de votre manteau par exemple).

Ma dernière leçon c’est qu’indéniablement, nécessité fait loi. J’avais choisi ce mois aussi parce que mon argent étant passé à autre chose, je n’avais pas de budget disponible pour de nouvelles fringues, que j’en ai envie ou pas. C’est là qu’on se rend compte que certains jours, on a vraiment très envie d’aller voir les boutiques alors qu’on sait qu’on a besoin de rien et qu’on ne veut rien acheter. Les raisons sont souvent le stress, l’ennui, l’envie de s’évader du boulot et de s’offrir un plaisir bien mérité. Bien sûr que c’est dur, mais il faut pouvoir dépasser ça, ne fût-ce que parce qu’en fait tout ce shopping excédentaire nous complique la vie plus qu’il ne la simplifie. Je vous l’ai déjà dit: trop de fringue tue le fringue. Quand on est obligé de se contenter de ce qu’on a, on se rend généralement compte que c’est tout à fait possible et que donc, on a envie plus souvent que besoin.

Voilà pour ma petite expérience. Je peux vous dire que ça va sacrément influencer mon shopping pour la saison estivale. Ca va être moins spontané, donc moins drôle (pas de craquage pour une robe vue en vitrine quand on n’a pas besoin d’une robe supplémentaire) mais si ça peut m’aider à ne plus me changer 3 fois le matin avant de trouver la tenue du jour, je suis prête à faire un effort!

 

8 Responses to “Un mois sans shopping fringues: je vous raconte tout!”

  1. annick Says:

    waw! un billet à garder en mémoire c’est évident! j’ai pas craqué non plus mais je n’ai pas fait l’inventaire de ma garde-robe d’été encore… la garde-robe d’hiver a été inventoriée lors de mon déménagement…

  2. Telys Says:

    Marie, MERCI !!

    Samedi, mission : chemise, chaussures et t-shirt à manches longues.

  3. La Princesse Says:

    J’ai en projet un grand tri de printemps de mon armoire, sacs, chaussures et accessoires, et de racheter les basiques dont j’ai besoin.

    Et une flemme absolue de mettre ça sur Ebay. Une après midi vide dressing, ça tenterait quelques personnes🙂 ?

  4. Lilo Says:

    Euh… Mais une fois qu’on tous nos basiques, et finalement « besoin » de rien, on a le droit au craquage non?
    Pasqu’acheter une pièce croisée au détour d’une rue, alors qu’on en a objectivement pas besoin, mais juste qu’on l’adore (et que donc on va la porter tout le temps), c’est tout de même le côté le plus fun du truc…
    (en plus généralement,c ‘est quand on part dans l’optique de trouver qqc de particulier, mettons, un pantalon (ça m’arrive toujours avec les pantalons) qu’on trouve jamais…)

  5. Silphi Says:

    Je m’étais résolutionné aussi à ne rien acheté ce mois-ci mais j’ai lamentablement échoué. Je crois que je suis d’une nature telelment compulsive qu’il m’est impossible de résister à uen qulconque tentation shoppesque😉

    Mais je vais essayer, pis faudra que je fasse aussi une semaine sans resto un de ces 4 pour voir😀

    Sinon, j’ai bien noté pour le « tag » d’hier ! Je fais ça bientôt ^^

  6. JS Says:

    Cool que ça ait marché pour toi ! Perso, j’aime bien aussi faire du shopping en sachant quoi chercher et si je tombe sur un truc coup de coeur, j’attends quelques jours et si j’en ai toujours envie, je reviens essayer et acheter, si ça me va…

  7. Marie D. Says:

    @ annick: vu qu’on s’est réveillé sous la neige ce matin j’imagine que je suis en avance sur la garde-robe printemps de toute façon

    @ telys: bon amusement

    @ laPrincesse: oui je sais, prendre des photos, tout ça, c’est épuisant mais pense à l’argent que tu vas gagner pour t’acheter ce qui te manque!

    @ Lilo: mais of course on peut craquer, ce qu’il faut se dire c’est qu’on doit assurer les basiques d’abord parce que sans eux, on peut acheter tant qu’on veut, on n’aura toujours rien à se mettre!

    @ silphi: ouh je peux faire des mois sans resto! enfin, chacun ses vices (faut pas me parler d’un week-end sans internet par exemple)

    @ JS: ça je ne fais plus car quand j’y retourne en général l’article est parti!!

  8. Fressine Says:

    C’est bien, je suis fière de toi et pourvu que ça dure !
    J’essaye de faire pareil depuis l’hiver dernier en fait mais je sens que je suis tout le temps sur la corde raide et prête à dégainer la CB pour n’importe quoi et à n’importe quel moment !


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s