En Avoir Ou Pas

…des amis, un amoureux, un boulot, de l’argent, des nouvelles fringues, une maison, des idées, des opinions, un blog…

Trop de fringue tue la fringue. janvier 7, 2008

Filed under: Fièvre acheteuse — Marie D. @ 8:00

Je ‘ai rien à me mettre.

Que celle qui n’a jamais prononcé cette phrase me jette la première ballerine (oui, j’imagine que vous ne gardez pas de pierres dans vos placards). Et le comble, c’est qu’on prononce parfois ces mots fatidiques par exagération, mais la plupart du temps on les pense vraiment. Même (surtout) quand notre garde-robe est tellement pleine qu’elle menace en permanence de vomir son contenu sur le parquet.

Et que fait-on quand on a rien à se mettre? Du shopping, bien sûr. D’ailleurs, on fait aussi du shopping parce qu’on l’a bien mérité vu qu’on a souri toute la journée au bureau, ou bien parce que le robinet de la cuisine fuit et qu’on a besoin de déstresser, ou pour n’importe quelle autre raison – des raisons, on en a toujours.
Et ce faisant, on aggrave le problème.

Je suis hyper fan d’un blog américain, celui de Susan Wagner, parce que ce n’est pas un blog mode mais plutôt un blog qui vous explique comment être toujours bien habillée en maximisant l’utilisation de bons basiques, et qui vous enseigne comment être habillée de manière appropriée en toute occasion. (Et je vous l’ai déjà dit, moi j’ai toujours l’impression d’avoir choisi les mauvaises fringues, alors…)

Et bien en septembre dernier, cette brave Susan a eu une idée de dingue: elle a décidé de faire un mois sans shopping. Pas de fringue, pas de chaussures, pas d’accessoires, pas de sacs… rien, nada, niente pendant un mois. Vous vous souvenez, vous, de la dernière fois où vous avez passé un mois sans vous acheter le moindre truc? Parce que moi, non. En réfléchissant à la question, je m’étais dit que bien sûr, pendant que j’étais sans emploi en avril dernier je n’avais pas fait de shopping because grosses restrictions budgétaires rapport au montant exhorbitant des allocations de chômage. Sauf que, sauf que. Même à mini budget j’ai acheté une robe pour aller passer des interviews. Et ensuite une tenue toute neuve pour mon premier jour dans mon nouveau job (qui comprend une jupe que j’ai du porter 3 fois au total). Donc non, même pas au chômage, j’ai arrêté de shopper durant un mois.

Bon c’est vrai que je n’investis pas des sommes folles dans mes fringues. Je pense que mon vêtement le plus cher est une robe Mexx à 90€. Et le truc le plus ruineux dans mon armoire à chaussure est une de mes deux paires de bottes, qui a coûté 120€. Mais quand-même, si je réfléchis à ce que j’ai dépensé en fringues en 2007, je pense que ça doit dépasser les 2000€. ET POURTANT J’AI TOUJOURS RIEN A ME METTRE!

Ce que notre Susan a conclu de son mois de diète vestimentaire, c’est qu’il faut porter ce qu’on a. Sans blague. Au lieu de sortir votre petite jupe à plis en tweed en vous disant qu’il vous faut absolument un col roulé marron pour porter au-dessus (hum, c’est du vécu) et de foncer dans les boutiques le soir même, fouillez un peu dans vos montagnes de fringues et vous allez probablement trouver autre chose qui ira avec. Comme un t-shirt marron ou un col roulé orange, ou n’importe quoi d’autre.

Bon je dis pas que c’est facile, hein. Jeudi dernier, pour cause de manque de coordination lessivielle, j’avais à nouveau rien à me mettre; j’ai donc essayé de combiner des trucs que j’avais sous la main et il a fallu que je fasse trois essais avant que ce soit concluant. (A ce moment-là, il était 7h25 j’étais toujours pas coiffée ni maquillée et donc sérieusement en retard pour mon petit dej qui n’est pas négociable et donc pour partir bosser, je peux vous dire que j’étais d’humeur massacrante). Mais quand-même, je suis arrivée à un chouette truc et le soir quand je suis passée dire bonjour à ma môman, elle m’a demandé si c’était nouveau. Ha ha!
Au lieu de faire ça en catastrophe le matin, y passer 2 heures un dimanche après-midi peut se révéler intéressant: je dois bien confesser que dans ces cas-là il m’arrive de retrouver des choses jamais ou à peine portées et complètement oubliées!

Une autre conclusion qu’elle a tirée de son expérience, c’est qu’elle a pu constater ce qui lui manquait vraiment. En fait elle a photografié sa tenue chaque jour durant tout le mois pour pouvoir y réfléchir par après, et elle a pu voir que quelques pièces précises pourraient être achetées à bon escient pour lui permettre d’utiliser encore mieux ce qu’elle avait déjà. Plutôt le gilet en maille qui va avec tout que le mini-pull rouge qui ne va qu’avec un seul pantalon, donc.

Alors avant que vous ne vous précipitiez dans les magasins pour les soldes, pensez-y: si vous prenez conscience de ce que vous avez, vous verrez que vous n’avez probablement pas besoin d’acheter – ou que ce que vous vous apprêtez à acheter n’est pas ce dont vous avez vraiment besoin. Bien sûr que vous avez les moyens d’acheter, d’ailleurs d’autant plus qu’il y a de remises. Mais est-ce que c’est vraiment nécessaire?
C’est pas une leçon de morale, hein, moi je dis ça pour vous aider: ça serait bien qu’on arrête de se lever en se disant qu’on va avoir une journée de me*de parce qu’on a rien à se mettre, non?

Publicités
 

21 Responses to “Trop de fringue tue la fringue.”

  1. annick Says:

    c’est vrai que ça m’arrive souvent de me dire que je n’ai rien à me mettre… ce que j’aime c’est quand je viens de faire tout mon repassage et que mon armoire est à nouveau pleine à craquer, je peux enfin remettre ce petit pull que j’adore ou ce gilet super…

    mais un mois sans rien acheter du tout? noooooon!!!!

  2. Silphi Says:

    Un mois ?? Mais c’est super long !!! Je sais pas si je resisterai. Ceci dit, j’achète les choses juste parecque j’ai envie de les avoir la plupart du temps et pas parceque j’en ai besoin.

    Par contre le concept est interressant j’essaierai ça… le mois prochain ? 😀

  3. Londoncam Says:

    Tu lis dans mes pensées ou bien ? Je n’ai rien à me mettre en ce moment, bon j’ai un peu grossi aussi, et mon placard déborde. Limite j’en ai tellement marre que je pourrais presque tout jeter !

  4. Coumarine Says:

    Je suis pas une fan d’acheter des fringues…
    Mais il y a des choses qui trainent dans le fond de mon armoire et que j’ai à peine mises. Et même que j’ai carrément oubliées…
    (en fait moi, ce sont des livres, même d’occas que j’achète, alors que j’en ai encore plein à lire qui attendent…à chacune son vice)

  5. J’adore le nouveau design de ton blog, très réussi!

    Quant au mois sans shopping c’est techniquement faisable, c’est sur. Après la fin de mes études et jusqu’il y a quelque mois, j’ai passé un an et demi sans shopping. Je me contentais de nourritures spirituelles et autres joyeusetés.

    Mais en ce moment, je pars du postulat que le shopping est une des maigres consolations au fait d’être enchaînée au travail. Alors non, je ne m’en priverai pas :-p (tout en restant raisonnable)

  6. JS Says:

    C’est rigolo, j’étais justement en train de me poser la même question : quels sont les vêtements qu’il me faut absolument (et qui irait avec plus d’une chose, bien entendu…)
    Bon courage pour cette période des soldes à vous toutes les filles 🙂

  7. fanette Says:

    Absolument sans shopping, c’est pas facile, mais un mois sans vrais achats, oui. Moi je sors parfois tout ce que j’ai (il y a des trucs qui se planquent sous d’autres fringues et je les redécouvre) et je refais des assrtiments/ssages de fringues, c’est très bien.

  8. Baudouin Says:

    elle a une technique pour ressusciter un WordPress dont l’upgrade est méchamment partie en live, ta copine Susan ?

    A part ça, c’est en lisant ce genre de posts que je réjouis d’être un mec, tiens…

  9. Silphi Says:

    Pour info, on peut être un mec est avoir le même genre de problème ^^

  10. Myrtille Says:

    Bon perso je suis tout à fait du genre à faire des combinaison différentes avec toutes mes fringues à chaque fois que je m’habille, il est donc rare que j’oublie certaines pièces très longtemps, sauf celles qui ne me vont plus et que je redécouvre en ce moment … mais ne serait-ce pas aussi un problème de rangement de visualisation ou encore d’accessibilité … car moi j’ai qu’un placard, bien rangé et je reconnais chaque fringue d’un coup d’œil même s’il est pleins à craquer … ça ne m’empèche pas de craquer sur des trucs inutile … finalement oubliez ce que je viens d’écrire !!! 😉

  11. MissBrownie Says:

    1 mois sans faire d’achat… ça m’arrive très souvent malheureusement, enfin sauf si on compte les achats pour les doudoux 😛

    Enfin là j’ai quand même vraiment besoin d’un nouveau pantalon marron parce que le mien à la glissière cassée :-/

    Sinon elle a entièrement raison cette Susan 🙂

  12. Marie D. Says:

    Ah j’étais sûre que le sujet allait vous inspirer!

    @ Annick: la manne de repassage vide c’est le meilleur moment mais j’avoue que moi à certains moments, même dans ce cas-là j’arrive plus à assembler deux trucs!

    @ silphi: c’est vrai que février c’est plus court 🙂 mais si tu viens à Bruxelles ça m’étonnerait vraiment que tu n’achètes rien!

    @ londoncam: parfois jeter une partie fait beaucoup de mien, surtout si c’est des trucs que tu ne peux quand-même plus mettre…

    @ Eugénie: merci beaucoup, je tiens ton avis esthétique en haute estime alors je suis contente que ça te plaise 🙂 Et je pense que pour la plupart d’entre nous, consciemment ou non, le shopping est une compensation au fait d’être enchaîné au travail!!

    @ JS: Bienvenue ici! pouvoir associer avec plusieurs choses, c’est le secret 🙂

    @ fanette: moi aussi j’ai ce problème de trucs qui se planquent 🙂

    @ Baudouin: je fais une indigestion de wordpress, j’ai pas d’avis là-dessus.
    Et pas de sexisme dans le shopping ou bien tu vas fâcher Silphi!

    @ Silphi: ah ben qu’est-ce que je disais…

    @ Myrtille: tu voudrais pas me coacher en renouvellement d’assemblage??

    @ MissBrownie: c’était pareil pour ma mère quand on était enfants; je pense que nécessité fait loi et si on fait autant de shopping c’est parce qu’on peut se le permettre et qu’on n’a pas d’autre priorité pour dépenser l’argent.

  13. annouchka Says:

    Cette année je n’ai pas pu me lâcher sur les fringues puisque j’ai acheté mon appartement (ça vous change un train de vie l’immobilier !) mais finalement ce n’étais pas un mal puisque comme cette brave Susan j’ai mis quasi tout ce que j’avais dans l’armoire. Et effectivement en cherchant bien il y a des tas de combinaisons possibles (bon je reconnais que je mets souvent la même chose) et effectivement tu as raison, ça permet de se rendre compte de ce dont on a réellement besoin ! Et le soldes, m’en parle pas, à Paris c’est carrément l’angoisse 😥

  14. Myrtille Says:

    chut … mais quand j’étais petite je rêvais d’être Styliste, ceci explique peut-être cela …

  15. Marie D. Says:

    @ annouchka: c’est aussi une partie du problème, qu’on se rue tout le temps sur les mêmes trucs…

    @ Myrtille: aaaah c’est donc ça! 🙂

  16. Myrtille, c’est trop mignon ce que tu dis 🙂

  17. Clyne Says:

    Ton billet me touche particulièrement car comme je me le faisais remarquer intérieurement ces derniers temps, pour la première fois depuis loooooongtemps (plusieurs années), j’ai plein de choses à me mettre dans mon placard ! Je me suis un peu lâchée ces derniers mois (mais avant j’avais pas le pouvoir d’achat aussi) et il y a encore plein de combinaisons de vêtements que je n’ai pas encore testées alors pour moi c’est fini le shopping pour cet hiver !

    Bon, j’irais quand même jeter un oeil aux soldes pour trouver une paire de chaussures « habillées » dont j’aurais éventuellement besoin ainsi qu’un pull repéré de longue date mais c’est tout 🙂

  18. Violetine Says:

    Oh ben oui, mais bon, faut se faire plaisir aussi !

  19. Fressine Says:

    Trop tard ma bonne dame j’ai déjà tout dépensé mon budget soldes ce matin, et quand tu me dis que t’as dépensé 2000 euros en achats pour toute une année, ben ça me laisse rêveuse car vois-tu, avec ce que je budgète pour chaque soldes (hiver + été) et ce que j’achète au coup par coup tout le reste de l’année ben je dois bien dépasser ce montant allègrement !

    C’est quand même du gâchis un peu quand t’y penses…

  20. Telys Says:

    Un mois sans shopping vestimentaire ? Bizarrement je trouve pas ça très dur, je peux citer en exemple septembre, décembre et très certainement janvier. Et ça ne me manque pas du tout.
    Par contre je bave sur les accessoires d’Ipod ou les derniers jeux de Nintendo DS…c’est grave Doc’ ?
    Comprenons nous bien cependant, j’aime beaucoup acheter des vêtements hein. Mais je trouve pas ça vital.

    Bref, je voulais dire aussi que je trouvais ton article très intéressant parce qu’en certaines périodes de restrictions budgétaires, j’ai déjà eu à me dire « bon, on sors tout ce que contient l’armoire et on essaye de nouvelles combinaisons » et j’ai presque l’impression d’avoir de nouveaux vêtements lol

  21. […] donc les amis, je vous avais parlé ici de ce projet qui consistait à passer un mois sans faire de shopping fringues/chaussures/sacs. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s