En Avoir Ou Pas

…des amis, un amoureux, un boulot, de l’argent, des nouvelles fringues, une maison, des idées, des opinions, un blog…

Ma balance et moi novembre 27, 2007

Filed under: Ma vie en technicolor — Marie D. @ 8:00

pommme.jpg

J’y ai pensé longtemps, à ce post, mais je savais pas trop par où commencer. Cela dit il y a un moment où il faut s’y mettre et voir ce que ça donne.

Il y a quelques jours, lors d’un dîner entre copines, j’ai réalisé un truc qui était sans doute vrai depuis un moment mais que je n’avais pas encore été capable de voir jusque là: j’étais la fille la plus mince du groupe. J’ai encore même du mal à l’écrire tellement ça me semble improbable.

Chez moi les problèmes de poids, ça a commencé à l’âge zero. C’est culturel, chez les Italiens on ne refuse jamais de nourriture à un enfant, car un enfant qui mange bien est forcément en bonne santé. Or donc ma grand-mère italienne (que j’adore, paix à son âme, ceci n’est pas une critique) m’a mis des spaghetti dans le biberon dès que ça a été possible et comme j’ai adoré ça, a continué à me mettre en bouche tous les délices sortis de sa cuisine sans que je doive beaucoup insister. Ce qui fait qu’à un an, je tenais plus du sumo que de la bête à concours de beauté. J’étais pas pressée non plus d’apprendre à marcher, par contre pour parler il n’y avait déjà pas de problème 🙂

Une fois l’entrée à la petite école le problème était résorbé. Et jusqu’à l’adolescence j’étais une petite fille normale, très grande et tout à fait mince. Mais vers 12 ans ça c’est un peu gâté, d’autant que la race humaine à tendance à grandir et grossir en alternance au lieu de faire les choses harmonieusement au même moment – et dans mon cas tous les paliers étaient assez intenses, quand on parle d’âge ingrat ça prend tout son sens.
Vers 16 ans ça c’est un peu calmé, et j’ai eu la bonne idée de m’inscrire aux cours de danse ce qui m’a permis: 1/ d’acquérir un port de reine puisque j’étais assez douée et 2/ de copiner avec un tas de filles hyper populaires qui autrement ne m’auraient jamais regardées. Bref ça a été tout bénef pour enterrer mon côté vilain petit canard.

Sauf que, sauf que… on n’est jamais tranquille! Les études supérieures ont commencé, avec le rythme infernal des sandwiches pris sur le pouce, des fast-food avec les copains, et de la vitrine du pâtissier à côté de la gare en attendant le train le soir… En deuxième année j’avais pris une bonne douzaine de kilos, c’était pas la joie. En plus mon permis de conduire est là pour me le rappeler (je devrais tenter de le « perdre » celui-là). Heureusement durant la dernière année, entre les stages et le mémoire, tous ces kilos se sont rapidement envolés, ce qui fait que j’ai commencé ma carrière en portant du 38 pour la première fois de ma vie.

Seulement, la vie est dure parfois. On perd des gens qu’on aime (notamment la grand-mère en question), on se rend compte qu’être adulte c’est être confronté à la maladie et à la mort, et on se console comme on peut. Moi, ça a été la nourriture. Je me rappelle m’être dit, à certains moments particuièrement difficiles, que si en plus de tout ça je ne pouvais pas manger ce que je voulais, ça ne serait plus tenable. Alors j’ai mangé. Forcément j’ai grossi. Vingt-cinq kilos, j’ai pris. Entrecoupés de vaines tentatives de les perdre, qui se soldaient toujours par une reprise avec un petit extra. Un pas en avant, deux pas en arrière.

C’est là que j’ai réalisé que le poids, ça va vraiment avec la tête. J’avais beau me ruiner chez la nutritionniste et manger 1200 kcal par jour (je me sentais hyper mal pour bosser, c’était horrible) je ne perdais pas un gramme, mon corps et ma tête avaient décidé que ça n’était pas le moment.

Et puis j’ai changé de job. Et j’ai appris que dans 6 mois il y aurait la fête annuelle du personnel, où toutes les filles sont habillées comme des top model. Et je me suis dit que je ne pouvais pas affronter ça une fois de plus en étant grosse et habillée comme un sac. Mais j’ai été raisonnable, je me suis dit: si je perds 10 kg, je rentrerai à nouveau dans le XL chez Mexx et je pourrai m’acheter de chouettes fringues, ça serait déjà pas mal, et tant pis si ça prend 6 mois.
Alors j’ai commencé Weight Watchers. Et évidemment, les premières semaines: rien. Mais au lieu de tout balancer par frustration, j’ai continué sans me mettre la pression. Et là, miracle, ça a marché.

Quatre mois plus tard, les 10 kilos étaient partis. Alors je me suis dit: encore 5, ça pourrait être chouette, si ça marche tant mieux. Et hop, j’en ai perdu 7 de plus, toujours très zen. On était en août, j’avais commencé en janvier. J’étais assez contente de moi et je me suis dit, soyons réaliste, ça suffit, c’est déjà pas mal. Mais comme mes habitudes alimentaires avaient radicalement changé, mon corps a décidé de finir le travail, et fin octobre j’avais perdu les kilos restants et retrouvé le 38 perdu depuis des années.

Voyons le côté négatif des choses: ça m’a couté 3 reins de refaire toute ma garde-robe avec 4 tailles de moins 😉

Depuis trois ans, plus rien ne bouge. Je garde un oeil sur la balance de temps en temps juste pour être sûre que je ne remets pas le doigt dans l’engrenage: 25 kilos, ça commence par 2 kilos qu’on a pas immédiatement essayé de reperdre.
Et pourtant je ne me trouve généralement pas mince. Enfin, je sais que je le suis, rationnellement parlant. Mais je repère à des kilomètres les filles qui font la moitié de moi. Pas difficile, avec mon 1m75, forcément que je ne suis pas bâtie comme une brindille, ça n’a rien à voir avec les kilos. Mais cette espèce d’impression de prendre trop de place est toujours là. Et le moindre commentaire sur le contenu de mon assiette ou sur les vêtements que je porte et l’aspect qu’ils me donnent me fait sursauter. Parfois je me dis « et si je refaisais un régime pour en perdre encore 5 petits », mais je suis raisonnable et je réprime cette envie qui n’a pas de sens. Je ne serais pas plus heureuse en 36.

Alors me retrouver au milieu d’un groupe de filles que j’ai toujours trouvées super belles et équilibrées, et me dire -wow, je pourrais rentrer dans leurs fringues, y a même des chances qu’elles soient trop grandes – et bien c’est une nouvelle victoire. C’est un peu égoïste, mais ça fait du bien.

Publicités
 

20 Responses to “Ma balance et moi”

  1. annick Says:

    félicitations pour ce parcours de la combattante.

    et y a pas de mal à être égoïste de temps en temps, si on ne se congratule pas soi-même qui le fera? 😉

    perso, j’ai aussi dépensé 1 rein à me refaire une garde-robe, mais pour une taille en moins et pas parce que j’ai maigri mais parce que je m’habillais trop large avant. n’ai aucun mérite 😦

    bravo à toi en tout cas! et vive le 38!

  2. Londoncam Says:

    Bravo Marie, tu as toute mon admiration ! Personnellement je n’ai fait du 38 que quand j’étais ado et que je n’avais donc pas mon corps de femme. Je pense que ma taille « naturelle » si je puis dire serait plutôt le 42, je m’habille en 44 en ce moment. Là je ne me sens pas de faire un régime, mais pourquoi pas me mettre à Weight Watchers tranquillement début 2008, histoire de voir ce que ça donne ?

  3. Marie D. Says:

    @ annick: ya rien de pire que s’habiller trop large, on croit que ça permet de cacher les rondeurs mais souvent l’effet est pire!

    @ londoncam: ce qui compte c’est de se sentir bien comme on est, et surtout de ne pas commencer des régimes tous azimuts quand on n’est pas prêt dans sa tête, ça fait pire que mieux!

  4. Clyne Says:

    Bravo en effet !
    J’ai une amie qui s’est mise à Weight Watchers aussi, elle a perdu tous ses kilos superflus et ça a radicalement changé sa manière de manger donc elle ne les a pas repris comme toi !

    Pour ma part, à un moment je ne me supportais plus avec mes kilos en trop et je suis allée voir une diététicienne qui m’a prescrit un régime hypocalorique mais surtout qui m’a appris à manger équilibré et à compenser (par exemple je mange une part de pizza toute grasse mais demain je vais courir) et j’ai perdu mes 10 kg superflus en 2 mois!
    Mais ce régime a eu lieu en été (et pendant la canicule) alors c’était facile de ne pas trop manger, en revanche lorsque l’hiver est arrivé avec son lot de raclettes et autres tartiflettes j’ai lentement mais sûrement repris tous mes kilos…

    Depuis mon poids fait le yoyo, si je fais attention une semaine je vais perdre 2 kg mais si je mange grassement je vais aussitôt les reprendre…

    Il faudrait peut-être que je teste Weight Watchers… mais j’ai l’impression que les réunions font un peu « secte », non?

  5. Myrtille Says:

    Si t’as pas le moral, vient manger chez moi 😉 !!!

  6. Marie D. Says:

    @ clyne: j’ai fait l’impasse sur les réunions, pas envie, mais le système marche quand-même si o, se discipline

    @ myrille: une poule au pot??

  7. Myrtille Says:

    hé hé … why not ?

  8. « m’a mis des spaghetti dans le biberon » –> c’est trop drôle

    On indique votre poids sur le permis de conduire chez vous? C’est dur quand même…

    Sinon, bravo pour ce parcours déterminé et exemplaire. Un 38 pour 1m75, tu es une véritable brindille (je note au passage que cela ne t’empêche pas de venir te plaindre de certaines parties de ton corps)!

    De mon côté j’ai tendance à ignorer la balance (ca ne fait pas longtemps, seulement 1 an) et j’essaye de naviguer à vue… Chacun fait ce qu’il peut…

  9. Coumarine Says:

    Je retiens quelque chose de très important que tu as écrit: c’est dans la tête…
    Tu ne t’es pas braqué, tu n’as pas fait une idée fixe, tu as tranquillement continué à faire WW…et le résultat est venu lentement mais sûrement…
    Oui je te félicite, parce que tu as fait preuve d’une belle maturité

  10. Védéka-a Says:

    Beau post, tout en sincérité.
    Au risque de répéter certains avant moi, comme tu dis, tout est dans la tête. Pour ma part, j’ai le « problème » inverse. J’ai beau manger ce que je veux (je m’engloutis quand la bagatelle de 2 fromages par semaine, une plaque de chocolat par ci par là, j’aime bien boire mon petit verre de vin en rentrant du taff, etc.), je ne prends pas un gramme et suis enfermé dans un corps de grenouille depuis des lustres (1,80m pour 60 kg).
    Quand on me demande si je fais du sport, je réponds que j’ai fais plein de sport : au rugby, je jouais balon, au foot, j’étais poteau de but et au badmington, j’étais volant.
    Bref, tout ça pour dire que moi aussi, à l’époque où il faisait mieux vivre d’être taillé comme un ailier, plus que comme un drapeau dans les tribunes, j’ai essuyé pas mal de pelouses.. MAIS ! Finalement, j’ai apprivoisé la grenouille que je suis et finalement, je ne m’en porte pas plus mal.
    La belle conclusion de tout ça, c’est que l’essentiel, c’est d’accepter ce que l’on est, et d’être bien dans sa tête, par ce que finalement, y a que comme ça qu’on est vraiment beua !

    Oh mon dieuuuuuuuu je suis trop un philiosophe !!! 🙂

  11. jahzz Says:

    marie> on pense pas assez à ceux qui essaient désespérément de grossir. Mais félicitations !!!!

    eugénie> à mon avis c’est sur la photo que s’est « marqué ».

  12. telys Says:

    Bon, WW ça marche, c’est toujours utile à savoir. Enfin, comme tu dis, c’est dans la tête et on entend bien plus souvent des gens (femmes ?) qui se plaignent que celles qui sont heureuses parce que les premières croient au régime miracle.

    Quoiqu’il en soit, félicitations pour toute cette volonté ! Je pense que je devrais m’y mettre…mais tout est dans la tête, et là la tête elle a un milliard d’autres trucs et soucis à penser donc je pense que je ne vais pas me ‘forcer’.
    J’espère que le bon moment viendra vite, d’ici là j’essaye de ne pas abuser et c’est déjà pas mal 🙂

  13. Marie D. Says:

    @ Eugénie (et jahzz): euh oui sur le permis c’est la photo qui parle, Dieu merci!
    la navigation à vue c’est ce qu’il y a de mieux, désormais j’ai tendance à me peser uniquement si j’ai l’impression d’être serrée dans un vêtement, c’est le meilleur moyen de ne pas devenir une obsédée de la balance

    @ coumairne: merci 🙂

    @ vedeka-a: paraît que les hommes commencent subitement à grossir une fois la trentaine bien sonnée! et effectivement, t’es très philosophe 🙂

    @ jahzz: forcément je ne connais pas leur problème mais je me rends bien compte que ça doit être difficile aussi. J’ai aussi constaté un truc, dont je n’ai pas parlé: certaines filles autour de moi se sont mises à regarder continuellement dans mon assiette et à me faire la leçon sur le fait que « je ne mange rien », de même qu’elles font ce type de commentaire sur des filles très minces (y compris celles qui essaient de grossir). J’en suis venue à me dire qu’on n’a jamais la paix en matière d’alimentation, on dirait que qqn a toujours un truc à redire…

    @ telys: tu penses bien que s’il y avait une solution miracle il n’y aurait pas tant de gens obèses, comment se fait-il que les gens ne comprennent pas ça?? C’est clair qu’il y a un moment pour tout, chaque chose en son temps 🙂

  14. Eugénie Says:

    jahzz et marie: et voilà, j’ai posé la question de trop avec le permis de conduire 😦

    J’ai la nostalgie de cette époque bénie où on ignorait délicatement les questions à côté de la plaque pour ne pas enfoncer celui qui la posait…

  15. Marie D. Says:

    @ eugénie: oh ma pauvre, désolée de t’avoir mise mal à l’aise (mais c’est jahzz qui a commencé)!!

  16. silphi Says:

    J’ai remarqué aussi au travail que le sgens adorent commenter l’assiette de leurs petits « camarades ». Ma solution imparable quand on me fait un commentaire (frites, sauces, ou n’importe quel dessert) : « tu parles à quelqu’un qui fume alors je sais très bien ce que signifie autodestruction, maintenant on ne vit qu’une fois donc me fais pas ch*er » 😀

  17. Marie D. Says:

    @ silphi: mais oui c’est terrible cette manie! moi je mange hyper sainement, et ben les gens trouvent encore des choses à redire, genre « elle mange tout le temps du fromage » (ben oui j’adore ça c’est pour ça que j’en mange tous les jours) ou « m’enfin pourquoi tu mets pas de beurre sur ton pain, c’est pas bon le pain sec » (parce que les Italiens ne beurrent pas le pain quand ils y mettent autre chose, j’ai pas l’habitude je trouve ça dégeu)

  18. jahzz Says:

    désolé Eugénie> mais c’est plus fort que moi j’arrive pas à m’en empêcher. Je suis même le spécialiste de la remarque désobligeante. :p

  19. Violetine Says:

    C’est chouette tout ça, et si t’as trouvé ton poids d’équilibre, normalement tu ne devrais pas avoir trop de mal pour le conserver ! Et puis, il ne faut pas descendre trop bas non plus, après on fait des malaises, des hypoglycémies.. Ca m’arrive des que je n’ai pas le moral et que je perds 2 ou 3 kg..

    Et puis, de toutes façons, quand on essaye de contraindre son corps à être plus mince qu’il le faut, il stocke plus et on reprend les kg, donc ça ne sert à rien !

  20. Marie D. Says:

    @ violetine: tu as tout à fait raison!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s