En Avoir Ou Pas

…des amis, un amoureux, un boulot, de l’argent, des nouvelles fringues, une maison, des idées, des opinions, un blog…

Mon épopée nordique… octobre 25, 2007

Filed under: Ma vie en technicolor — Marie D. @ 8:03

Or donc il faudrait avoir vécu sur la Lune ces derniers temps pour pas savoir que je suis allée en voyage en Finlande vu qu’on a parlé que de ça sur ce blog depuis au moins deux semaines. (Enfin, moi surtout, mais c’est normal vous allez me dire).

Je suis donc partie dimanche matin et il faut savoir que notre aéroport de Bruxelles National est déjà une épreuve en soi, limite un marathon, vu qu’il faut marcher d’un bon pas pendant pratiquement une demie-heure entre l’enregistrement des bagages et le terminal d’embarquement.
Entre les deux il y a les contrôles de sécurité, et ça na pas loupé: j’ai fais ding-ding dans le détecteur de métaux. On m’a fouillée, fait enlever mes chaussures, et il s’est avérée que ce sont mes fameuses bottes marron qui sonnaient parce qu’il y a une boucle en métal sur le côté, à laquelle je n’avais jamais prête attention.
Après ça j’ai eu un vol splendide avec un ciel tout bleu, qui m’a permis de voir toute la côte finlandaise avant d’atterir. Je n’ai pas souvenir d’avoir vu un paysage aussi différent de ce qu’on connaît en Belgique, avec tous ces espaces inhabités, plantés de conifères et entrecoupés de lacs. Et très plats aussi. Ca m’a fait penser au Canada. (Pour ce que j’en ai vu à la télé, enfin, parce que j’ai jamais mis les pieds au Canada).
J’ai passé une délicieuse après-midi chez mes amis qui avaient par ailleurs cuisiné un repas typique finlandais spécialement pour moi; j’ai beaucoup aimé, en particulier les Karjalan piirakka et les Pulla, sorte de brioche à la cannelle, confectionnés pour le dessert.

Ensuite ils m’ont ramenée à l’Hilton, qui se trouve au bord de la mer. Il n’était que 21 heures mais il faisait déjà très noir, bien plus qu’ici, et -3°C. C’est là que ça s’est compliqué et que j’ai eu l’air d’une clocharde parce que:
– arriver à l’Hilton en jeans, ça le fait moyen
– pas avoir de carte de membre Hilton, c’est bof bof
– et pas avoir de carte de crédit c’est la totale, on m’a vraiment prise pour une extra-terrestre. Ben oui j’ai pas de carte de société et j’allais pas donner la mienne, alors j’avais reçu du cash de la boîte pour mon séjour. Ce que j’ignorais c’est qu’en Finlande, il n’y a pas de système type carte bleue, alors on paye même un paquet de chewing-gum avec une carte de crédit. Donc tout le monde en a une et c’est inconcevable de ne pas en avoir.
Mais bon on m’a quand-même donné une chambre 🙂 Et je vous posterai des photos dès que j’aurai eu le courage de les sortir de l’appareil et de les retoucher. Je vous raconte pas le salle de bains grand luxe avec tous les petits produits tous mignons et parfumés… Et le somptueux buffet du petit-déjeûner, avec le jus d’orange fraîchement pressé qu’on vous sert dès que vous êtes assis… On y prend goût, au luxe 🙂

Le lundi ma journée de boulot s’est bien passée et vite terminée – vers 15 heures c’était plié. Une de mes collègues, celle aux ongles peints en doré (mais ils étaient natures cette fois malgré d’autres accessoires bizarres) m’a ensuite accompagnée dans le centre d’Helsinki pour visiter les rayons fromage de différents supermarchés, en particulier Stockmann, les Galleries Lafayette locales. Hélas, pas de temps pour du shopping perso.
Le soir, nous sommes allées toutes les deux manger dans un restaurant espagnol très chic, après qu’elle m’ait un peu montré le centre ville à pied (et dans le noir of course, vu que le soleil descend dès 4 heures et est couché dès 6 heures), on a passé une très bonne soirée et malgré la température légèrement sous zéro, la promenade était très agréable.

Le mardi la réunion a commencé et là c’était assez intensif. Je dois être honnête, j’ai rarement vu autant de mauvaises présentations powerpoint d’affilée dans ma vie. Le contenu était très intéressant mais la forme était catastrophique. Genre des diapos intégralement couvertes de texte en Arial 10… C’était parfois dur de pas s’endormir, surtout après le lunch.
Le soir nous sommes allé manger dans l’un des deux seuls restaurants étoilés de Finlande, et tout le restaurant nous était réservé (nous étions 65). Entre l’entrée et le plat nous avons eu droit à la visite d’un rappeur finlandais hyper célèbre (paraît-il) qui fait la pub d’un produit Trucmuche. Un peu comme Britney pour Pepsi dans le temps, quoi. Si ça vous botte, le clip de ce qu’il nous a chanté est ici, mais le rap en Finnois c’est parfois dur à l’oreille. Et le contraste entre le restaurant hyper chic et le rappeur était assez surréaliste, je dois dire. Avec tout ça j’ai mangé du renne pour la première fois de ma vie. J’ai pas encore tout à fait arrêté mon opinion à ce sujet, je dois dire.

Mercredi, suite de la réunion, après une soirée terminée relativement tôt et pas trop arrosée (pour moi, enfin). Pour faire un petit break au milieu de la matinée une voix d’hôtesse de l’air nous a annoncé que l’alarme incendie avait été activée et qu’il fallait attendre les instructions sans paniquer. Fausse alerte, évidemment. A l’Hilton, même les alertes incendies ont du style.
Nous sommes ensuite partis directement à l’aéroport, mon boss et moi, en compagnie de collègues suédoises très sympathiques et drôles. Je me suis un peu stressée parce que mon boss était pas pressé et moi j’aime bien être à l’avance. On a décollé avc 35 minutes de retard, après que le pilote nous ait annoncé la bouche en coeur qu’on aurait beaucoup de turbulences et de vent, et que ça allait secouer (c’était pas un très gros avion en plus). Conclusion j’ai stressé pendant tout le vol dans la perspective de ces turblences qui n’ont jamais eu lieu, j’ai bien cru que mon jeune coeur allait lâcher tandis que mon boss, scotché à son mp3, n’en avait rien à fiche. Dieu merci on s’est posé en douceur et je suis bien rentrée.

Evidemment aller au bureau ce matin était un peu dur. Franchement je sais pas comment font les gens qui voyagent tout le temps pour le boulot. Genre, qui fait la lessive quand vous rentrez avec votre valise pleine de sale et qu’il faut retourner au taf?? Et les courses?? Suis décidément pas faite pour cette vie…

Mais je suis contente d’avoir vu Helsinki et surtout mes amis, à qui personne ne rend jamais visite (c’est toujours eux qui viennent…) et qui étaient très heureux que je sois là.
Bon je ferai un effort pour vous montrer quelques photos ce week-end. Sur ce, je vais dormir, surtout que ce week-end on RECHANGE d’heure, les amis…

Advertisements
 

8 Responses to “Mon épopée nordique…”

  1. Oooooh, Stockmann!!!! J’avais fait des petites courses sympas, là bas!! Effectivement, le Hilton sans CB… 😉

  2. Marie D. Says:

    @ Camilledessayge: tunous avais pas dit que Valintatalo avait sa propre chaine de magasins 😉

  3. Myrtille Says:

    Superbe petit résumé .. vivement les photos !!!!!

  4. Eheh, quand je vous disais que nos pseudos dataient d’Helsinki, je n’avais pas menti!!

  5. dyns Says:

    J’vois qu’on se fait rever quand on part en séminaire hein? Maison c’est bien tout ça mais les photos!!!!

    bises

  6. Eugénie Says:

    Très chouette récit de voyage. Pas beaucoup de shopping dans tout ca, mais bon… il fallait s’y attendre (franchement, quelle idée que d’aller voir les rayons de fromage).
    Sinon, le Hilton sans carte de crédit, c’est gênant, moi aussi j’ai connu la même chose dans un hôtel similaire à Moscou. Mais c’était pire, je n’avais que des dollars qu’il fallait d’abord changer à l’autre bout de l’hôtel, puis revenir avec la liasse de billets au guichet, grrrrr… Allez, je vais aller lire un peu tous les articles que tu as écrit depuis ton retour (rien ne t’arrête 🙂 )

  7. Violetine Says:

    Ca fait envie ton récit ! Moi j’aime bien les ptites secousses dans l’avion, ça pimente un peu le vol, c’est rigolo.. C’est ce que je préfère avec le décollage et l’aterrissage !

  8. Marie D. Says:

    @ Eugénie: adict au web come je suis, tu penses bien que ça a été une torture d’être sans ordi pendant 4 jours!! Les rayons fromage c’était une obligation professionnelle, bien sûr, j’aurais plus volontiers cédé aux appels des fringues!

    @ violetine: ben tu adores tout ce que je déteste dans l’avion LOL. Au décollage j’ai la tête qui tourne, à l’aterrissage j’ai mal aux oreilles… décidément BERK!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s