En Avoir Ou Pas

…des amis, un amoureux, un boulot, de l’argent, des nouvelles fringues, une maison, des idées, des opinions, un blog…

Et si on disait du mal? octobre 1, 2007

Non, non, non je ne vais pas commencer à médire, vous savez bien que ça n’est pas mon genre de jouer les mauvaises langues. Encore que j’aurais des trucs bien venimeux à raconter sur ma collègue venue du froid la semaine dernière, et notamment sur ses ongles en acrylique peints en doré avec des croix noires. Mais non, ce n’est pas de ça que je vais vous parler.

Au bureau, il y a très exactement deux nanas dans la trentaine: notre présidente-directrice-générale et moi. Les autres femmes ont pratiquement toutes la cinquantaine bien entamée. Elles bossent toutes ensemble sur un open space, et moi je suis de mon côté dans un bureau fermé avec les autres membres de la direction commerciale et marketing.
Le matin, la coutume maison (dont j’ai horreur, mais soit) veut qu’on aille saluer en arrivant tous ceux qui sont déjà là, et donc qu’on fasse le tour de l’open space en question. Et vu qu’en général j’arrive dans les derniers vers 8h20 (les dames en question commencent généralement à 7h30 pour pouvoir partir à 15h30!), ben ça fait que je dois saluer un tas de gens.

Gentille comme je suis, je n’y ai jamais vu malice. Jusqu’au jour où, comme je m’apprêtais à aller faire ma tournée après avoir déposé mon sa et allumé mon PC, une collègue de mon bureau (qui a aussi l’âge d’être ma mère et qui a travaillé 20 ans avec les autres sans trop les apprécier) me dit « tu vas passer l’inspection? ».
Je lui ai demandé si elle rigolait, et elle m’a dit que non.

Et ben les amis: ça s’est confirmé. On m’inspecte des pieds à la tête, et on commente.

Lundi dernier je vous avais raconté que je portais mon fameux ensemble avec mes nouvelles bottes. Mercredi je portais mon nouveau gros gilet gris H&M. Et on m’interpelle comme ceci sur le plateau:
« Elle: M’enfin c’est quoi ce gilet? T’es vraiment habillée comme en plein hiver toi! Déjà l’autre jour tu portais des bottes.
(ah, effectivement, on prend apparemment des notes sur mes tenues)
Moi: ben oui, j’ai froid.
Elle: pff, encore une frileuse!
Moi (dans ma tête uniquement): ben oui j’ai pas la ménopause pour me tenir chaud dans cette glacière »

J’étais quand-même étonnée qu’on ait autant de trucs pas agréables à dire sur mes fringues, moi qui ne fais jamais de réflexion à personne sauf pour faire un compliment sincère.
Mais ça n’est pas tout! Jeudi midi j’étais à une table de la cantine avec mes visiteuses venues de Finlande. On nous avait commandé chez le traiteur des assiettes qui contenaient au bas mot un-demi kilo de charcuterie mais une seule feuille de salade. J’en ai laissé les trois-quarts (j’ai un petit appétit) et je dois dire que les autres en ont laissé une bonne partie aussi. Et voilà-t-y pas que j’entends dire à la table à côté:
« Regarde Marie tout ce qu’elle laisse, elle finit même pas son assiette »

Donc en ce lundi matin je pousse un grand cri de révolte: lâchez moi les baskets!
Je vous dis rien quand vous mettez 5 fois trop de terracotta, quand vous laissez votre coiffeur vous convaincre que c’est une bonne idée de faire une permanente, ou quand vous vous plaigniez d’avoir grossi tout en engloutissant l’équivalent de 47 points weight-watchers à l’heure du déjêuner alors LAISSEZ MOI VIVRE TRANQUILLE! Non mais!

Sinon va falloir que je commence à devenir désagréable et, euh, je sais pas trop comment faire.

Advertisements
 

11 Responses to “Et si on disait du mal?”

  1. Myrtille Says:

    Rholala !
    ça me fait penser à mon ancienne patronne qui me dévisageait et me reluquait de bas en haut tous les matins, avec un petit « c’est une originale » dans le regard … vers la fin je faisait exprès d’en rajouter !!!

  2. Marie D. Says:

    @ Myrtille: voui j’avoue que c’est etxtrêmement tentant d’en remettre une couche!

  3. Myrtille Says:

    Les bourgeoises coincées m’ont toujours beaucoup amusées (heureusement qu’elle ne m’avait pas connue lors de ma période arts-appliqués-puis-beaux-arts …

  4. Eugénie Says:

    Oulala! ménopause, terracota, permanente! Les insultes fusent dans cet article 😉
    C’est pas facile, facile… Et qui t’accompagnera dans ton périple scandinave parmi ces gentes dames?

  5. Védéka-a Says:

    En même temps, dans ces cas là, c’est tellement bon d’en remette une couche et de clouer le bec à nos amis détracteurs !
    Perso, j’adore, mais après il faut rester dans la bonne ambiance, faut pas braquer la vieille (on a tuojours besoin d’une vieille pour faire un truc qu’on n’a pas très envie de faire !).
    L’ironie incisive, y a que ça de vrai !

  6. telys Says:

    Comme je suis incapable d’être vraiment méchante et que j’arrive jamais à trouver la réplique qui tue sur le moment, je laisserais couler en me disant qu’elles sont tout simplement jalouses.

    Mais si t’arrive à balancer une petite pique bien sentie sans être agressive, je trouverais ça excellent ! Bon courage 😉

  7. Londoncam Says:

    Quelles bandes de p*tasses, franchement ! Pardon pour le gros mot, mais c’est tellement nul ce type de comportement… Ca me rappelle ma patronne quand j’avais bossé un été chez Et*am Lingerie. Je revenais de chez le coiffeur et elle m’a dévisagé avec un « c’est original » au ton très condescendant…

  8. Marie D. Says:

    @ Eugénie: aucune, tu plaisantes ou quoi? déjà que j’aurai la coloc Russe… LOL

    @ Vedeka-a: ah oui j’ai peur de pourrir l’ambiance c’est pour ça que je finis toujours par me taire…

    @ Telys: oui je laisse pisser le mouton

    @ Londoncam: merci de ta solidarité 🙂 Pourquoi donc les gens ne peuvent pas s’empêcher de juger?? (enfin, je fais parfois pareil mais je garde mon avis pour moi)

  9. quelle bande de s*lopes!!! et je m’excuse pas pour le gros mot!
    te laisse pas faire!

  10. Marie D. Says:

    @ arti: lol

  11. Védéka-a Says:

    @Marie D. : Mais justement non ! C’est pire en se taisant, ca les place dans leur bon droit. Amène lui un peu de naphtaline avec un tract pour les pompes funèbres ! Pire tu lui laisses pendant la pause de Midi !
    Raaaaah, suis mauvais !!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s