En Avoir Ou Pas

…des amis, un amoureux, un boulot, de l’argent, des nouvelles fringues, une maison, des idées, des opinions, un blog…

Friday Five septembre 7, 2007

Filed under: Copinons un peu — Marie D. @ 7:00

Ben les amis vous pouvez pas imaginer à quel point je suis contente que ce soit vendredi!

Enfin, je serai encore plus contente vendredi soir, vu le programme qui m’attend aujourd’hui.
Je dois donner une méga présentation à l’équipe de vente cet aprem, j’en ai pour environ 3 heures, la matière est ardue (en somme c’est plus une formation qu’une présentation) MAIS le chef des ventes a eu hier la glorieuse idée qu’on pourrait tous aller déjeuner au resto avant. Bilan: on devait commencer à 13H, si on y est à 14h je peux m’estimer heureuse, et je vais devoir squeezer ma présentation parce que personne veut finir après 17h un vendredi. Sans compter qu’après 3 services et les vins qui vont avec, je doute fort d’avoir toute l’attention nécessaire.
Moi je dis merci pour cette brillante idée.

Bon je vais arrêter de me plaindre et passer à ce qui nous intéresse: le Friday Five. Pour ceux qui auraient vécu la semaine sur une autre planète, je signale que c’était la rentrée, lundi, et donc … questionnaire scolaire.

  1. Parlez-nous de votre voisin de banc du CP.
  2. Quelle est la matière que vous avez détestée tout le long de vos études?
  3. Un truc qui vous est arrivé à l’école et qui a l’époque vous a fichu une honte terrible ou vous a mis dans tous vos états… mais qui aujourd’hui vous semble ridicule
  4. Un prof qui a changé votre vie, positivement (ou votre vision des choses)
  5. Si vous deviez refaire une année, vous choisiriez laquelle?

Et je vais quand-même répondre à mon propre questionnaire…
1. Ben j’étais seule. On mettait au premier rang les filles qui avaient des lunettes et celles qui étaient petites. Moi je voyais parfaitement, j’étais déjà plus grande que tout le monde, j’étais assez bavarde et en plus je savais déjà lire, ce qui ne m’incitait pas à être attentive. Donc toute seule au fond. Ca a duré comme ça quelques années. Après on m’a mise à côté des chiens perdus sans collier pour que je les aide, c’était du bavardage plus constructif 🙂

2. Le sport! Quel enfer! Si au moins on avait pu choisir un sport et s’y mettre à fond, j’aurais fait de la danse ou du tennis. Mais non: gym à la con et piscine pour tous!

3. Ben justement, au cours de sport en seconde… Il faut que je vous dise que j’ai le vertige debout sur une chaise. Là on devait faire un parcours en hauteur, qui se terminait par: grimper à une espèce d’échelle, s’asseoir en haut sur un barreau, se laisser pendre dans le vide quelques secondes en se tenant à bout de bras à un barreau, puis se laisser tomber pour se réceptionner sur un gros matelas… Morte de trouille, incapable de regarder en bas, je me suis décidée à me laisser tomber parce que de tout façon, redescendre à l’échelle me semblait aussi horrible. Sauf que j’avais les mains toutes moites et qu’au lieu de rester suspendue dans le vide, je suis tombée direct sur… la main de la tortionnaire de prof qui tentait de me tirer les chevilles en dessous (quelle idée). Je lui ai retourné le pouce, on l’a plus vue de l’année. J’étais hyper emmerdée mais après tout c’était les risques de son métier, elle n’avai qu’à pas me forcer et j’avais pas fait exprès!

4. Un prof de Français en terminale, qui m’a appris entre autres que être adulte, c’est être capable d’avoir une opinion différente de celle des gens qu’on aime ou qu’on admire, et de ne pas avoir peur de le dire. Il m’a fallu encore quelques années après ça pour y arriver!

6. J’ai bien aimé la seconde. Sauf le sport évidemment. Je commençais à sortir de lâge ingrat, j’avais des amies « cool », des activités hors de l’école, je m’affirmais plus… c’était chouette.
Sinon la première année d’études supérieure était chouette aussi!

Allez, à vous!

Advertisements
 

34 Responses to “Friday Five”

  1. Poussinette Says:

    On va vraiment finir par se connaître par coeur avec tous ces questionnaires qui tournent! Chouette!
    Alors voilà:
    1. Franchement je ne m’en rappelle absolument pas
    2. Comme toi, le sport! Pourtant j’aime bien faire du sport, mais le sport à l’école ne donne pas forcément envie de l’aimer…
    3. Je ne dois pas encore avoir pris assez de recul, car si je pense à l’une de ces situations, je ressens encore la même chose…
    4. Mon prof de maths de 4ème: il m’a fait aimé les maths que je n’aimais pas trop jusqu’alors. Je n’aurais peut-être pas fait ce parcours scolaire sinon
    5. La seconde aussi, pour les mêmes raisons que toi. En plus celle la seule année de lycée où l’on a l’esprit tranquille car pas d’examen!

  2. comme je suis très studieuse, je réponds moi aussi :
    1. aucune idée!!
    2. technologie je pense… c’était pas vraiment mon fort, et surtout ça ne m’intéressait pas
    3. moi aussi, en gym aux agrès . je situe : collège, examen noté devant tous les élèves gentiment assis le long du mur à te regarder. cheval d’arson. je cours, me réceptionne sur les genoux, et tombe le nez en avant de l’autre côté du cheval, le cul en l’air. rien que d’y penser, je suis morte de rire, mais vraiment la grosse honte!
    4. je sais pas, y’en a plusieurs. celle de CP était génial. quand on avait une bonne note, elle faisait semblant de nous foueter avec un martinet en réglisse et elle nous en donnait un brin. je sais pas comment ça passerait maintenant. ou alors ma prof de français de 2nde, passionnante, qui a su me faire aimer l’éducation sentimentale… et pourtant c’est chiant!
    5. CE2 : tous les garçons étaient amoureux de moi… bon ok peut-être pas tous… mais certainsss

  3. Londoncam Says:

    1. Je ne suis pas sure de m’en rappeler… Il me semble qu’on etait a des petits ilots de tables, a 4? En tout cas, je me rappelle de ma copine de CP (et peut-etre ma voisine), Nathalie. Je savais deja lire en entrant en CP, alors je l’aidais pour sa lecture.

    2. le sport, beeerk ! Et particulierement l’endurance et le cheval d’arcons a la gym.

    3. Pas de grosse grosse honte, mais un truc qui m’a remuee. Premier cours de gym au college, avec les agres et tout… On faisait des tours d’essais et d’echauffement sur les agres, et qui s’est pete la gueule et tordu l’epaule au cheval d’arcons ??? C’est bibi ! J’ai quand-meme ete arretee plusieurs semaines…

    4. Ma prof de maths de 1ere, qui a reussi a me motiver pour cette matiere que j’avais hai en seconde, et grace a elle, les maths sont devenus ma matiere forte !

    5. La 3eme je pense, des amis, la plage de Djibouti, les premiers flirts… Et mes annees d’ecole de commerce, ou je me suis vraiment epanouie.

  4. telys Says:

    Hihi coucou 🙂 Je me décide enfin à commenter, surtout parce que j’adore ce genre de questionnaire alors le Friday 5, ça va vite devenir une institution pour moi

    1. Comme Londoncam, on était en ilot de 4. Je ne sais plus exactement avec qui mais j’étais réputée comme super bavarde et je me faisais régulièrement remarquer à cause de ça.

    2. L’allemand. Le sport, j’ai appris à l’aimer, surtout quand on a enfin pu choisir nos activités et puis au bout de 7 ans, je m’étais un peu améliorée…enfin j’étais moins gauche on va dire. Mais l’allemand, j’y suis jamais arrivée. L’anglais j’excelle, l’allemand je coule. Par contre les cours d’allemand, un vrai rêve vu que je ne faisais rien et étant toujours bavarde…je vous laisse imaginer à quoi j’occupais mon temps (ça et dessiner des plans de maisons sur mon cahier de cours) Et les profs m’appréciaient quand même. J’ai toujours dit que l’allemand rendait fou 😛

    3. Classique. Pendant un cours de gym au lycée, il fallait faire l’ATR (= le poirier) devant tout le monde pour la notation. J’avais un t-shirt large mais oublié de le rentrer dans le pantalon…forcément il descend quand j’ai la tête en bas. Je me suis remise sur mes pieds en catastrophe mais trop tard, tout le monde avait tout vu.

    4. Peut-être ma prof d’anglais de la 4ème à la 2nde, la première avec qui j’ai osé participer devant toute la classe parce qu’elle répétait que se tromper, c’est pas grave du moment qu’on corrige l’erreur. Du coup j’ai pris confiance en moi ( moi bavarde oui, mais très timide aussi)

    5. La 3ème et la Terminale. Deux années où j’avais une bonne bande de potes et où on a fait de supers fêtes. On s’amusait pas mal en cours aussi, malgré le boulot…

  5. j’avais oublié l’allemand… c’est clair : la vraie horreur, c’était ça! après 5 ans je ne sais pas dire un mot à part Guten tag et wollen sie mit mir…? (enfin, un truc cochon)

    et puis : Ok telys, tu remportes la coupe de la honte! même si je trouve la mienne de haut niveau aussi… 😉

  6. Myrtille Says:

    Super ! En cherchant bien sur mon blog, il y a déjà quelques anecdotes scolaires sur le lycée et les beaux-arts …

    1• Je ne sais plus, ça craint ??? Je me souviens bien de tout le monde, même du jour de la photo de classe (c’est ma maman qui la faisait) mais je sais plus à côté de qui j’étais … surement une copine, on était une bande de plusieures filles à s’être suivies jusqu’au collège (et depuis la maternelle) …

    2• Le sport !!! au collège !!! Mon collège était un sport-étude de footeux (vous connaissez Franck Sauzet ? Tu vois LondonCam, je connais pas que des rugbymen !), et mon prof de sport vouliat absolument nous faire faire du foot à nous les filles, beurk !!! Et l’endurance … le pire truc de ma vie !!! Et le cross annuel ….. quel horreur !

    3• Euh … je sais pas trop ! Le moindre truc pouvais m’angoisser, arriver en retard, avoir fait l’impasse sur des révisions, être interrogée au tableau … Mais surtout, au collège, j’ai eu (une fois) une quinte de toux tellement forte que je n’arrivait plus à ouvrir les paupières et que mes yeux pleuraient à grosses larmes … presque je m’étouffais … le prof à dû arrêter le cours pour essayer de calmer le truc … en fait il fallait juste que je boive un peu (de l’eau hein !) !

    4• Mon prof de CE2, parti à la retraite l’année où je l’ai eu … je lui écris encore pour la nouvelle année, sévère mais juste ! Et aussi ma prof de maths au collège (la mère d’une de mes mailleures amies > méli-mélo qui commente un peu sur mon blog) qui avait une réputation de torsionnaire (j’en ai copié des lignes !!!!) mais qui a était la seule à croire en moi et à m’aider à remplir mes dossier pour entrer en seconde Arts Appliqués ! Merci !!!!!!

    5• Mon année de seconde (justement), pas d’épreuve à la fin de l’année … une vie d’Interne pas toujours facile, mais nous étions tous très soudés dans notre classe, nous faisions ce que nous aimions par dessus tout … c’était dans le sud, j’ai appris pleins de choses et rencontré pleins de gens merveilleux … http://fruit-des-bois.com/le_blog_des_etageres/archives/99

    Bon w-e Marie !

  7. Londoncam Says:

    J’avais oublie l’allemand !!!!! Berke berk berk berk l’allemand !

  8. telys Says:

    @artichaut1363 :: Oh oui, ta honte est vraiment pas mal ! Mais j’ai toujours catégoriquement refusé de sauter sur ce foutu cheval d’arçon, je faisais un blocage avec la peur de ne pas arriver à sauter par dessus et me le prendre en pleine face. Et comme j’avais vraiment pas le niveau, les profs me laissaient perfectionner mes roulades et apprendre à faire la roue à la place. Ca doit être pour ça que le sport ne m’a pas tellement traumatisée, j’étais nulle et je le savais, alors avec mes copines nulles (désolée les filles…) on se contentait de rouler lol

    Par contre l’allemand…je me souviens aussi du Guten Tag et de Ich Heisse Telys (avec le S allemand que je sais pas faire sur un clavier français) mais le gros traumatisme, c’est « die, der, das ». Même en essayant de comprendre et apprendre le truc, j’utilisais jamais le bon quand il le fallait.

  9. Myrtille Says:

    ß …. Oh l’allemand … et dire que j’ai fait ça en première langue « Du bist eine alte ziege » …

  10. Myrtille Says:

    Euh, je dis pas ça pour toi Marie !!! C’est juste la seule chose dont je me rappelle !

  11. ça veut dire quoi ça myrtille?
    altavista babelfish veut pas me donner la traduction!

  12. Myrtille Says:

    😉 (re) ….. ça veut dire « tu es une vieille chèvre » … trop classe comme insulte non ? Attention, je ne vise personne (à part peut-être ma première prof de danse classique ?) …

  13. elle l’a bien mérité celle-là!!

  14. Londoncam Says:

    Oui, si on la fouettait, mais pas avec du reglisse, la prof de danse classique?

  15. Myrtille Says:

    MDR 😛 Je sens qui y’en a qui vont rien comprendre !

  16. Marie D. Says:

    Me voilà, me voilà les filles!
    Telys, bienvenue, tu t’installes et tu fais comme chez toi hein.

    Je vois que tout le monde où à peu près a été traumatisé par le sport, mais alors l’Allemand j’aurais pas cru!!
    Faut dire que j’étais super bonne en langues (sinon j’aurais pas pu être prof d’Anglais, of course) donc ça m’a pas effleuré l’esprit que ça puisse en stresser d’autres. Cela dit j’ai TOUT oublié de l’Allemand, qui était ma troisième langue étrangère au lycée. Comme après en fac j’ai fait Néerlandais/Anglais ben, il me reste plus rien de la langue de Goethe sauf que je peux encore réciter mes déclinaisons 😉

    Pour celles qui voudraient partager ma douleur, en ce moment je me mets au Finnois (boulot oblige), allez-donc voir là, ça vous fera regretter l’Allemand!
    http://donnerwetter.kielikeskus.helsinki.fi/finnishforforeigners/parts-index-fr.htm

  17. Marie D. Says:

    @ Myrtille: la prof de danse c’est celle qui te donnait des noms de fruits écrasés, c’est ça? j’ai souvenir d’un post là-dessus…

  18. Myrtille Says:

    Oui, un post chez artichaud1363 !!!

  19. Myrtille Says:

    J’ai la sœur d’une copine qui a dû se mettre au Norsk … http://marionaupaysdesfjords.hautetfort.com/

    Je suis nullissime en langues … désolée !

  20. Violetine Says:

    Vous ne l’avez plus vue pour une entorse au pouce, faut pas abuser, c’est pas bien grave comme blessure ! Un bandage et on retourne au boulot le lendemain !

    Bon, pour te répondre :
    1 : heu, j’ai du mal à m’en souvenir. En plus il me semble que la maitresse changeait le plan de classe tous les trimestres.

    2 : ben moi aussi, c’est le sport ! J’étais nulle, on me prenait toujours en dernier quand on faisait des équipes !

    3 : au primaire, on s’amusait à se faire des « brûlures indiennes ». C’est à dire qu’il fallait mettre ses deux mains sur le bras du camarade à qui on allait faire la brûlure indienne. Ensuite, un main tirait la peau dans un sens, et l’autre main, dans l’autre sens. Oui, je sais, c’est barbare, mais bon, au primaire, on n’est pas très très mature, hein ! Bon, et là, je l’avais fait à un copine, qui était un peu frêle, et résultat : entorse du poignet ! Je ne voulais pas le dire à mes parents, j’avais peur d’être grondée, évidemment ! Mais un soir, on est retournées à mon école, avec ma maman, je ne me souviens plus pourquoi, d’ailleurs … et on a croisé la copine en question et sa maman. Alors, bien sûr, catastrophe, mes parents ont tout appris.. Mais je ne me suis pas fait gronder ! 🙂 Ils ont bien vu que je ne l’avais pas fait exprès !

    4 : Ben, il n’y en a pas vraiment.. Je me suis toujours bien entendue avec mes différents profs, mais aucun n’a vraiment changé ma vie !

    5 : Mes 3 années de lycée ! J’ai rencontré mes meilleurs amis, et c’était la belle vie. Pas vraiment de soucis, du boulot mais c’était facile, en étant juste sérieuse comme il fallait… Pfou, c’était le bon temps !

  21. jahzz Says:

    1> aucun souvenir du CP. Je savais déjà lire. Je pense que je m’y suis fait royalement chier. Je ne me rappelle pas de mes 3 premières années de primaire à part des souvenirs de récré et de mon livre de lecture au CE1 : Tipiti le rouge gorge.

    2>la physique chimie. Entre la peur de faire sauter le bahut en allumant le bec bunzen et le peu d’intérêt que j’y trouvais.

    3>en cours de com. j’avais un petit TD à faire sur la pub TV depuis plusieurs semaines. La veille du jour J je demande au grands parents de Mme A. de m’enregistrer quelques pubs en pensant improviser dessus. Je n’avais ni TV ni magnétoscope en résidence universitaire.
    A l’heure H, le rouge aux joues, au front et tout tremblant j’appuyais frénétiquement sur les touches « rewind » et « forward »de la télécommande. Malheureusement les sexagénaires avaient visiblement enregistré une chaine différente de celle qu’ils regardaient…

    4> Guy Lafargue mon prof d’éco au lycée. Théatral, humain, juste. Je n’ai jamais pris une note avec lui, ceux qui aimaient l’éco buvaient ses paroles. Il avait aussi un côté bab sympa. Je me souviens qu’un jour où nous avions cours dans un préfa un peu à l’écart dans le parc du lycée nous l’avions vu arriver en retard avec un cèpe fraichement cueilli dans les mains.

    5> mes deux secondes (mais surtout la seconde) et ma terminale. Je garde de bons souvenirs et quelques amis. Le lycée était chouette un parc immense, la plage à 15 mn à pied. Nous y allions pendant la cantine.
    Refaire le monde, s’affirmer, s’épanouir, s’aimer…. Voilà mes années LGA à Arcachon…

  22. telys Says:

    @Marie :: Merci 🙂

    Fan de Formule 1, qui compte actuellement deux pilotes finlandais que j’apprécie énormément, j’ai pensé pendant un temps apprendre quelques mots de base en finnois pour le jour où je les rencontrerais (me prenez pas pour une douce rêveuse, c’est finalement arrivé ^^) mais devant l’orthographe des mots, j’ai renoncé. L’anglais, c’est déjà bien non ? En tout cas, je compatis à ta peine 😉

    @Jahzz :: Pourtant, faire péter le bahut c’est le rêve d’une bonne partie des lycéens (et collégiens) 😛

    (on a battu un record du nombre de commentaires sur un post là non ?)

  23. Silphi Says:

    Allez, à moi :

    1) Elle s’appellait Caroline et c’était déjà mon amoureuse : ça à duré tout le primaire ^^ Sinon, pareil, je me suis fait chié comme un rat mort tout le long vu que je savais aussi lire…
    2) Sans aucun doute, l’aumonerie (ben ouais toute la scolarité dans le privée et Athée ça fait long !)
    3) Cour de récré, grosse bagarre pour faire une tête au foot, j’étais plus grand et donc sauté plus haut mais ça ne m’a pas empêché de prendre la tête d’un de mes petits camarades entre les deux yeux : dans les pommes, hopital, traumatisme crânien ^^
    4) Mlle Boucher, prof de philo en terminale S. Première fois que je me suis dit qu’un de mes profs était vraiment capable de changer ma vision du monde…
    5) Ma licence en fait, j’étais Erasmus à Bristol, tout simplement ma meilleure année d’étude !

    @Jahz : ha le lycée grand air…. 😀

  24. jahzz Says:

    @ Silphi> tu as été à grand air ?

  25. Marie D. Says:

    bon sang c’est incroyable qu’on soit aussi nombreux à avoir lu avant le CP et à s’être ennuyé à mourir durant un an! y a un problème dans notre système scolaire…

    @ violetine: moi aussi on me prenait toujours en dernier, pff…

    @ telys: raaah tu penses que je pourrais rencontrer Kimi dans l’avion pour Helsinki?????? Il est comment en vrai?? (question idiote, je sais comment sont les Finlandais: généralement pas très drôles)

    @ jahzz: j’étais pas très tranquille avec les becs bunzen non plus…

    @ silphi: ah les erasmus…

  26. Silphi Says:

    @Jahz : non mais j’ai beaucoup pratiqué ^^

    @Marie D : haa Erasme….

  27. telys Says:

    @Marie :: Je sais pas si tu peux partager un trajet en avion avec Kimi (tu voyages en 1ère classe ? :-P) mais je pense que c’est le compagnon idéal pour te saouler pendant le trajet et oublier que t’as peur. Par contre si tu recherche un finlandais vraiment sociable, il parait que Heikki Kovalainen est très sympathique 😉

    Sinon Kimi, en vrai, il est aussi peu causant que les médias en donnent l’impression (c’était tôt le matin faut dire, il devait pas être bien réveillé) mais il est vraiment canon et a des yeux bleus impressionnants. Il a quand même fait l’effort de signer quelques autographes aux quatre ou cinq mecs qui étaient là mais les filles (Krys et moi) on a pu se brosser… Enfin, il en a signé, et honnêtement je pensais pas qu’il le ferait.

  28. jahzz Says:

    @silphi> message sybillin qui a le don d’exciter ma curiosité… arghhh pas bien pas gentil, ma curiosité est TRES sensible et s’irite facilement…

  29. Marie D. Says:

    @ telys: les billets éco pour la Finlande étant tellement chers que la différence avec la business est ridicule, donc oui on voyage en business :-p
    Faut dire que la majorité des Finlandais sont comme Kimi, en fait: plutôt froid. Si tu t’avises de faire une demi plainsanterie dans une réunion, ils te sermonnent qu’on est pas là pour rigoler. Par contre une fois la journée terminée, c’est tout le monde au bar et tournée générale de vo*ka – des gens curieux, vraiment.

  30. Silphi Says:

    @Jahz : je suis bordealis mais j’ai toujours eu une maison à arca. Avant, j’étais aux abatilles et j’avais pas mal de potes à GA. Du coup on se retrouvait des les parcs de GA qui étaient certainement les plus fabuleux du coin. Bon et on connait tous le niveau de réussite à GA aussi hein ^^

    Ca va mieux ? :o)

  31. CelineC Says:

    wouh 30 commentaires, Marie tu pètes les scores ! Bon j’ai raté la discussion des copines, mais voila mes 5 :
    – En CP c’était … Karine ? On faisait des oeuvres d’art avec de la colle blanche ou transparente (oeufs au plat, boulettes colorées d’encre, mélange des deux). Elle a un poste hyper prestigieux à l’étranger désormais. Une vraie tronche.
    – les maths. Non négociable et source de pleurs.
    – me casser le nez dans la cour de récré et affronter le regard horrifié des mamans à la sortie de l’école ?
    – ma prof de français en 1ère, qui avait l’habitude d’enseigner à un niveau fac. On était perdus pour prendre des notes car elle n’était pas du tout scolaire, mais j’ai adoré les livres qu’elle nous a fait étudier, et j’ai pu parler avec ferveur de Madame Bovary le jour du bac de français.
    – une année à refaire ? Ma licence. J’ai découvert pourquoi je faisais des études, cette année là. Le programme était génial. L’année du bac, aussi. Enfin, si c’était à refaire, je referais tout je crois.

  32. jahzz Says:

    @silphi (après promis Marie j’arrête de prendre les commentaires de ton blog pour une tribune. c’est vrai quoi bor*el ya des tchat et des forums pour ça quoi p*tain !)> ma curiosité est apaisée.. Quant à la réussite de GA elle est aussi bonne que la réputation des bordelais qui viennent envahir le sud bassin le week end et pendant leurs vacances huhu 😛 .
    Bon sinon le monde est petit : un bordelais exilé à Lyon qui connait le bassin, et qui connait Romain qui est un collègue de boulot…

  33. Silphi Says:

    @Jahzz : (ok promis marie, moi aussi j’arrête après !) tu parles de Romain le meileur photographe de concerts ? 😀

  34. Marie D. Says:

    @ Jahzz et Silphi: à votre aise les gars, faites comme chez vous, y a pas de souci 🙂


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s