En Avoir Ou Pas

…des amis, un amoureux, un boulot, de l’argent, des nouvelles fringues, une maison, des idées, des opinions, un blog…

On n’éprouve jamais que deux émotions en avion : l’ennui et la peur. août 30, 2007

*Orson Welles

Vu le nombre de vues invraissemblable suscité par ce post, il faut d’abord que je commence par faire un update sur la petite jupe en velours du vépécéiste chouchou:  après lavage elle a nettement meilleure allure. On ve peut-être arriver à en faire quelque chose, de cet ensemble marabouté.

Bon à part ça, ce mercredi était une journée importante dans ma carrière de cadrette. Il faut que je vous explique qu’il y a quelques semaines, on m’a confié la délicate mission de trouver de nouveaux produits que Trucmuche pourrait lancer sur le marché avec 300% de chances de succès dans les 3 prochaines années. Mouais. J’entends déjà les commentaires admiratifs « ouah c’est trop génial ton boulot! » ou sarcastiques « pfff, trop facile, t’es payée pour ça? » de ceux qui ne connaissent pas l’enfer du marketing agroalimentaire. Je peux vous dire que cette partie du job n’est vraiment pas celle que je préfère. Je préfère cent fois faire connaître un produit bien existant que de devoir trouver une idée et passer des mois à faire des scnénarii financiers ou harceler les responsables d’usine pour voir si l’idée en question a la moindre chance d’aboutir. En clair, je ferais sans doute un meilleur chargé de com’ que chef produit mais bon, quand on est dans le pédalo, il faut ramer.

Or donc aujourd’hui je devais présenter à ma présidente-générale-adorée et à la direction commerciale le fruit de mes réflexions. Et ben les amis, j’ai assuré un max, je suis pas peu fière de le dire. Non pas que j’ai trouvé de produit révolutionnaire, tout juste quelques « bonnes » idées, mais je dois vous dire qu’en présentation, je déchire trop. I am the king of the divan queen of powerpoint. Comme je ne suis là que depuis quelques mois, on ne m’avait pas encore vue à l’oeuvre, j’ai émerveillé la foule en liesse et récolté les compliments de madame présidente-générale-adorée.
La contre-partie c’est que maintenant j’en ai pour des jours à avancer sur le développement de mes idées moyennes que j’avais si bien enrobées…

Vous pensez que c’est pas mal pour une journée? Attendez voir. Vu mon petit succès, mes patrons ont l’air de vouloir investir dans ma formation. Or donc ils m’ont proposé, puisque je vais quand-même jusqu’en Finlande pour une réunion à la maison mère en octobre, que je passe deux jours de plus sur place pour « rencontrer les gens » et visiter des usines.
Alors il faut que je vous dise 2 choses: 1/ Helsinki c’est pas à côté et 2/ j’ai horreur de l’avion.

Comme je déteste ça, je ne le prends que quand j’y suis professionnellement forcée, et surtout je m’arrange toujours pour  trouver des jobs qui ne requièrent qu’un minimum de déplacement voire même pas du tout.
La réunion d’octobre est prévue de longue date, j’en avais fait mon deuil en me disant que je prendrais le vol avec mes collègues et qu’en bande, ça passerait super vite. Sauf que là maintenant, il faut que je parte un jour plus tôt et que je revienne un jour plus tard. Toute Seule.

Vous croyez qu’on a atteint le summum? Que nenni. Je souris bravement à mon boss qui m’expose ce petit programme, et puis je demande, intriguée, s’il y a tant d’usines que ça à visiter à proximité d’Helsinki. Et lui mort de rire me dit que non,  les usines sont beaucoup plus loin dans le pays, et qu’il faut prendre un vol intérieur pour y aller. (gloups). D’ailleurs, dit-il, c’est super marrant, ce sont de tout petits avions qui volent à basse altitude, ce qui fait que ça secoue vachement.

Répondez-moi franchement: est-ce qu’il ne vaudrait pas mieux que je démissione tout de suite?

Publicités
 

12 Responses to “On n’éprouve jamais que deux émotions en avion : l’ennui et la peur.”

  1. Bon ce que je vais te dire dépend du tempérament de ton patron voir de son humeur … Peut être que tu pourrais tout simplement lui avouer ta grande peur et que si lui aussi en possède une il pourrait même te comprendre ? Après si c’est vraiment pas le genre comprehensif tu peux t’armer de cacher pour te détendre et lire le post très très drôle de Caro sur son blog « pensées de ronde »
    Tient nous au courant
    Bises

  2. Myrtille Says:

    Tiens moi aussi j’allais parler de Caro …….. et de ma frayeur de l’avion que-je-n’ai-pourtant-jamais-pris ! J’en dis pas plus, ça va pas t’aider …

  3. Londoncam Says:

    Moi c’est le contraire, j’adore l’avion. Tant mieux cela dit, vu le nombre de fois ou je l’ai pris (naitre sur une ile des Antilles n’arrange pas les choses)… Rien que cette annee scolaire, j’ai bien du le prendre plus de 10 fois.
    Bon OK, ca ne t’aide pas, super, merci Camille. Sache simplement que je prends l’avion depuis que j’ai 3 semaines, et ce sur de longues distances, minimum une fois par an. J’ai fait les mini avions en Afrique qui atterissent au milieu des zebus, sur une piste en terre, les gros Boeings, les moyens a helice… Et je suis encore la. Courage, si tu n’aime pas ca c’est pas drole, mais tu peux le faire. Tu picoles avant, tu t’achetes du Toblerone pour te consoler, et courage, ca va vite passer !

  4. Eugénie Says:

    Marie,
    Moi je parlerais avec mon boss pour connaître la destinée qu’il me réserve: déplacements fréquents à venir ou pas? Et s’il confirme mes (tes) craintes alors je lui parlerai franchement de mes réserves.

    Il n’y a que des désagréments dans les vols: peau désséchée par l’air conditionné, plateaux repas infâmes, bagages encombrants et perte de temps.

    PS: moi aussi, j’ai refusé des jobs qui demandaient des déplacements après avoir pris deux allers-retours hebdomadaires en avion pendant un an pour raisons professionnelles. Maintenant, je préfère voyager pour prendre des vacances!

  5. Eugénie Says:

    Oups, je crois avoir dépeint un tableau trop noir. Il y a quand même un point positif de taille: les kits de produits de beauté et make-up dans les shops duty-free, à un prix plus qu’intéressant 😉 !

  6. Marie D. Says:

    @ Miss Valentine: mon patron sait que je déteste l’avion, il trouve ça très drôle! En fait il s’occupe de tout ce qui est international et moi national, ça nous convient bien, mais quelques fois dans l’années il faut quand-même aller rendre des comptes à la maison mère ou visiter une quelconque foire…

    @ Myrtille: j’ai lu le post de Caro, et les précédents aussi dailleurs – le Toblerone c’est son truc non? L’alcool à 9h du mat c’est pas terrible, tant pis ça sera lex**il!

    @ Camille: ben voui tout est question d’habitude. J’ai un collègue ex-steward qui n’arrête pas de me répéter à quel point tout est sécurisé. Il a volé 8 ans et n’a connu qu’un seul problème potentiellement grave, c’est dire que ce n’est pas fréquent!

    @ Eugénie: y a même plus de duty-free à l’intérieur de la CE, si? pfff…

  7. Londoncam Says:

    Cela dit, Marie, j’imagine que c’est une chose de savoir que c’est securise, et une autre se s’y sentir bien… C’est vrai que j’ai l’habitude de le prendre depuis bebe, mes parents n’en ont pas peur, donc cette peur n’a pas du me traverser l’esprit.

  8. Marie D. Says:

    @ Camille: pour ce qui est de m’inventer de nouvelles peur, je me débrouille très bien toute seule LOL

  9. Silphi Says:

    J’ai une autre solution : la business class. Un de mes collègues est un peu comme toi et la business l’a réconcilié avec l’avion. T’as plus qu’à demander un surclassement en business ou mieux, en first ! 😉

    Sinon pour l’anecdote, une jolie inconnue ma labouré la cuisse de ses ongles au decollage il y a peu et, une fois la surprise passée, m’a expliqué qu’elle était morte de peur en avion. Je me suis donc fait fort de lui parler et de la réconforter ^^

  10. Eugénie Says:

    Marie, pour les duty free c’est une bonne question. Ce sera l’occasion de vérifier ;-). Voilà quelle sera ta mission secrète en réalité!

  11. Marie D. Says:

    @ Silphi: ben oui c’est vrai au fait: en principe je vais voyager en business, et comme ça ne m’est jamais arrivé je ne pensais pas que ça ferait une différence!
    J’espère que j’aurai un charmant voisin 😉

    & Eugénie: je vais vérifier, c’est dit

  12. j’allais te proposer le lex**il, mais je vois que tu y as déjà pensé…
    allez courage!!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s