En Avoir Ou Pas

…des amis, un amoureux, un boulot, de l’argent, des nouvelles fringues, une maison, des idées, des opinions, un blog…

Mercredi, pas de ravioli… août 8, 2007

Filed under: Trucs de filles/J'ai testé pour vous — Marie D. @ 7:10

Ben non, on en a eu hier soir, et pas des en boîte, hein!

Bon ne tombez pas de votre chaise sous prétexte que je poste aussi tôt aujourd’hui, c’est juste que j’ai enfin trouvé comment programmer l’insertion d’un post à un moment ultérieur. Grande victoire de la technolgie sur l’insomnie.

Et ceci n’est toujours pas un blog culinaire, c’est juste la semaine de la « bonne bouffe vite faite et bien faite ».

Alors au programme pour ce soir: risotto.
Je vous vois déjà hurler, grimacer, jurer que non, un risotto c’est bien trop long et trop compliqué et gna gna gna… Donnez-moi une chance de vous expliquer et vous verrez que vous pouvez vous préparer un plat de roi en 20 minutes (oui je sais c’est plus long que les pâtes d’hier, mais le riz cuit plus lentement); c’est hyper facile et en plus je vous garantis que si vous invitez vos amis, ça va vraiment leur faire impression.

Bon d’abord on va voir ensemble la recette de base du risotto, ensuite on parlera de deux variantes, et puis vous pourrez laisser travailler votre imagination pour en inventer plein d’autres, ok?

Il vous faut:

  • du riz pour risotto, de préférence de l’arborio ou encore du carnaroli (les plus faciles à trouver même en supermarché). Le riz à risotto c’est le contraire de l’Oncle Ben, si vous voyez de qui je parle: les grains sont rond, petits, et ils faut qu’ils collent un peu en cuisant!
  • du bouillon de légumes: ne vous compliquez pas la vie, prenez un cube ou mieux encore du bouillon liquide ou en poudre (plus facile à dissoudre que le cube) que vous ajoutez à 1 litre et demi d’eau bouillante – faites la chauffer dans la bouilloire électrique si vous en avez une, ça va super vite. Bouillon prêt à l’emploi en une minute chrono, donc.
  • beurre, huile d’olive, une échalotte, sel, poivre

Le risotto doit avoir chaud mais ne pas brûler, donc on choisit de préférence une casserole à fond épais ou une cocotte en fonte. On y fait chauffer un mélange de beurre et d’huile: l’huile empêche le beurre de brûler, le beurre donne un meilleur goût. On y ajoute une échalotte finement hachée. Mettez un peu de sel sur l’échalotte: ainsi elle va rendre son eau et ça l’empêchera de brûler. Je parie que personne ne vous l’avait jamais dit!

Quand l’échalotte est dorée, on ajoute le riz. Combien? J’ai toujours du mal à calculer, il faut dire que ça gonfle vachement en cuisant. Allez-y à l’oeil, les restes sont délicieux réchauffés le lendemain et se congèlent très bien aussi. Disons une petite tasse par personne (genre tasse à café, pas mug géant). Mélangez et salez maintenant. Pas trop car le bouillon est salé aussi.

Quand le riz devient un peu transparent, on peut commencer à ajouter le bouillon, qui doit être chaud. On n’en met pas trop: une louche ou deux, juste de quoi recouvrir le riz sans le noyer. Et on mélange, on mélange, on mélange. Cela dit je ne suis pas de la gestapo, moi-même il m’arrive d’aller faire autre chose durant quelques minutes du moment qu’il y a assez de liquide pour que ça ne brûle pas. Je vois que vous êtes soulagés 🙂 Tout ça ne doit pas chauffer trop fort, mais mijoter à petit bouillon.
Il faut 18 min pour cuire le riz. Pendant ce temps là vous mélangez et vous rajouter du liquide chaque fois que nécessaire, toujours un peu à la fois. Calculez votre coup pour que la dernière rajoute ait le temps d’évaporer sans que vous deviez prolonger la cuisson!

Quand c’est prêt, il y a une dernière étape importante: mettez un morceau de beurre sur le riz, ne mélangez surtout pas, couvrez la casserole et laisser reposer 2 minutes. Ensuite, mélangez, ajoutez un tour de poivre du moulin et servez immédiatement. Cette étape s’appelle mantecare.
Si vous avez envie d’ajouter du parmesan, mette-le avec le beurre, avant de laisser reposer. Si vous êtes vraiment gourmand, remplacez le beurre en fin de recette par une cuiller à soupe de mascarpone et suivez le même procédé.

Ceci est un risotto blanc délicieux en accompagnement ou quand on est un peu malade 🙂 Mais on peut facilement agrémenter le risotto pour en faire un plat complet!

Exemple 1: j’achète de grosses crevettes tigrées surgelées et de petits pois surgelés aussi. Les crevettes doivent cuire environ 7 minutes et les pois 2 minutes. Donc je les ajoute dans mon riz respectivement 7 minutes et 2 minutes avant la fin de sa cuisson, en mettant un peu plus de bouillon pour que tout le monde ait l’occasion de cuire. Mes copines seraient prêtes à tuer pour ce plat! Petite remarque, par contre: pas de parmesan avec les fruits de mer et le poisson.

Exemple 2: une version automnale et végétarienne, en plat ou accompagnement: avant de mettre le riz dans la casserole avec les échalottes, j’y fait revenir des champignons frais coupés en fines lamelles. Puis j’ajoute le riz et je procède normalement. Deux minutes avant la fin de cuisson j’ajoute de petits pois surgelés. Je termine avec beurre ou mascarpone et parmesan.

Bon je ne sais pas si vous vous rendez bien compte, là, mais je viens de vous livrer un de mes plus gros secrets culinaires. Faites-moi savoir si vous avez aimé…

Advertisements
 

6 Responses to “Mercredi, pas de ravioli…”

  1. je bave déjà…
    bon, mais cette semaine, c’est régime, alors j’essaierai après mes vacances.
    Merci Marie D. pour tous ces secrets!!

  2. Myrtille Says:

    Ouhaou ! Génial !!!
    Dis donc tu deviens une sacrée pro … je me suis faite surprendre petite maligne avec ton post de ce matin !!!
    J’imprime et je garde sous le coude, miam !
    Merci

  3. Marie D. Says:

    Lol Myrtille 🙂 Et encore, j’ai pas fini de lire les FAQ de WordPress, il y aura peut-être d’autres surprises!

    artichaut, j’ai jamais arrêté le risotto pendant ma période wieght watchers (-25 kg!) mais je faisais l’impasse sur le beurre, je mettais seulement de l’huile au début et rien à la fin. Et encore maitenant je n’utilise que du bouillon dégraissé. Voilà pour la version light 🙂

  4. Hmm, miam, c’est vraiment trop terrible un bon risotto, je suis fan aussi! Merci pour la recette, à tester!

  5. Silphi Says:

    Je reviens un peu en arrière pour unc om rpobablement jamais lu. juste pour proposer une autre variante que j’adore faire (je suis initialement du sud ouest pour la petite histoire).

    Préparer le risotto comme indiqué puis ajouter des morilles finement coupées en fin de cuisson.

    Et pour le service : ajouter au dernier moment une ecalope de foie gras faris juste poèlée… c’est divin ! (Pour le foie gras, le conseil pratique c’est les escalopes de foie gras de chez Picard , très bonnes, se conservent superbement et permettent d’improviser un tournedos rossini à tout moment ce qui fait un effet boeuf !!!).

  6. Marie D. Says:

    @Silphi: wow, merci pour cette variante, ça a l’air terrible!


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s